21 janvier 2019
Soleil FM

France: «épuisés», les policiers brandissent la menace du service minimum

Monde

Après un mois de mouvement des gilets jaunes, les policiers se disent épuisés. Leurs principaux syndicats appellent demain mercredi à une journée de service minimum : autrement dit, les policiers ne sortiront de leur commissariat uniquement pour répondre aux appels d’urgence. Pour tenter d’apaiser les esprits le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner recevra les syndicats ce mardi soir.

Les policiers estiment être laissés sur le côté depuis le début de la crise des gilets jaunes. Ils regrettent par exemple que lors de son discours il y a une semaine, le président n’ait pas dit un mot concernant les forces de l’ordre. Des forces de l’ordre «épuisées» soulignent les syndicats. Alliance par exemple, le premier d’entre eux, demande aux députés de ne pas voter le projet de loi de finance 2019 car il estime que le budget consacré aux policiers est insuffisant.

Les policiers veulent plus de moyens notamment pour répondre aux besoins de matériel et de locaux mais aussi pour récompenser l’engagement sans faille des policiers depuis plusieurs années. Alliance demande un véritable plan Marshall pour les forces de l’ordre.

Il y a d’autres revendications portées par le syndicat Unité SGP Police Fo. D’abord, le paiement des 27 millions d’heures supplémentaires effectuées par les policiers depuis 2015 et puis l’apport de 1 000 fonctionnaires chez les CRS pour soulager l’ensemble des compagnies très sollicitées ces derniers temps. Si ce mardi soir place Beauvau, aucun terrain d’entente n’est trouvé, les policiers pourraient aussi se mobiliser sur les Champs-Elysées jeudi prochain.

Articles Similaires

Le pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières adopté à Marrakech

tsegbaya

L’Italie ferme ses ports à un navire d’une ONG et 300 migrants à bord

soleilfm935

Immigration: l’administration Trump demande un délai pour réunir les familles

admin

Corée du Nord: Pompeo négocie la dénucléarisation à Pyongyang

admin

France : l’auteur présumé de l’attentat de Strasbourg abattu par la police

tsegbaya

Brésil: la presse dénonce une « anarchie juridique » après la libération avortée de Lula

soleilfm935