Partager
FRANCE: Vincent BOLLORÉ inculpé mais pas sous contrôle judiciaire

FRANCE: Vincent BOLLORÉ inculpé mais pas sous contrôle judiciaire

Selon des sources judiciaires,   l’homme d’affaires français Vincent BOLLORÉ  a été inculpé mercredi soir à Paris de « corruption d’agent étranger », de « complicité d’abus de confiance » et de « faux et usage de faux », dans l’enquête sur l’obtention par son groupe de concessions portuaires en Guinée et au Togo, selon des sources judiciaires.

Placé deux journées en garde à vue, Vincent BOLLORÉ  a quitté le bureau des juges sans être placé sous contrôle judiciaire. Il  est soupçonné d’avoir obtenu les concessions des ports guinéen de Conakry et togolais de Lomé en contrepartie de services rendus aux dirigeants locaux via sa filiale Havas. Gilles ALIX  le Directeur Général du groupe Bolloré son tour  été inculpé aussi mercredi pour les mêmes chefs, selon ces sources. Jean-Philippe DOERENT  le responsable de la filière communication Havas, quant à lui  a été placé sous le statut de témoin assisté.

Serges TOURNAIRE et Aude BURESI, les deux juges magistrats du pôle financier n’ont pas été convaincu par Le milliardaire de 66 ans.

Ils  estiment qu’il existe des indices graves et concordants contre  Vincent BOLLORÉ  qui est inculpé de  « corruption d’agent public étranger », « complicité d’abus de confiance » et « faux et usage de faux », il encourt une peine de cinq à dix ans de prison rien que pour le délit de corruption.

N’étant pas sous contrôle judiciaire, ces trois hommes  pourront donc, circuler librement en Afrique y compris les pays où ils sont  soupçonnés de corruption.

Le porte-parole de Vincent BOLLORÉ a déclaré que : « Vincent BOLLORÉ qui reste présumé innocent pourra avoir enfin accès à ce dossier dont il n’a jamais eu connaissance et répondre à ces accusations infondées ».

L’homme d’affaires qui a laissé les commandes du géant français des médias Vivendi à son fils Yannick,  avait été placé en garde à vue mardi matin dans les locaux de la police anticorruption à Nanterre, près de Paris.

Les différents  scénarios concernant cette affaire sont les suivants

1er) Les juges Serges TOURNAIRE et Aude BURESI  pouvaient d’abord considérer que Vincent BOLLORÉ  avait répondu à toutes les questions des enquêteurs durant sa garde à vue. Et donc ce dernier  pouvait ressortir libre du bureau des deux magistrats.

2ème)  Le milliardaire breton pouvait être placé sous le statut de témoin assisté. Ce qui veut dire qu’il restait mis en cause dans cette information judiciaire sans être mis en examen. Ce  qui excluait donc qu’il soit mis  sous  contrôle judiciaire, qu’il soit en détention provisoire, ou qu’il porte un bracelet électronique.

3ème ) Au cas où les juges considéraient que des indices graves et concordants prouvaient son implication dans les faits qui lui sont reprochés. Il serait mis en examen.

Les avocats du mis en cause pourront déposer des recours sur  le fonds et sur la forme  A partir de maintenant, s’ils le désirent. Ce qui aboutira au renvoi de leur client devant un tribunal pour être jugé ou bénéficier d’un non-lieu, si le parquet juge insuffisantes les charges retenues contre lui.

Source/RFI

Laissez un commentaire