19 août 2019
Soleil FM

Ibrahima Sanoh: pas question pour le peuple de renouveler sa confiance à Alpha Condé en 2020

Guinée politique Infos

’L’alternance démocratique en 2020, une triple obligation pour le salut national’’, c’est le thème débattu ce lundi par les Patriotes pour l’alternance et salut. Il vise à interpeller le président de la république sur la non-modification de l’actuelle constitution. Ce mouvement compte rencontrer le bas-peuple pour lui expliquer la manipulation dit-il, du gouvernement sur ce sujet. La rencontre a eu lieu à l’ENAM de Coléah.

Selon le mouvement, le chef de l’Etat ne doit pas penser à modifier la constitution actuelle qui l’a élu et réélu. Pour lui, le passé d’Alpha Condé dans la lutte pour la démocratie fait de lui un héros. Mais il ne devrait pas ternir cette image en voulant briguer un troisième mandat. Ibrahima Sanoh « Comment une personne qui a combattu les autres pour confiscation  de pouvoir pour accepter la même chose ? Lors des élections passées au Sénégal, il a fallu qu’il s’y mêle pour qu’il ait un bon dénouement. Cela fait de lui une autorité morale. Ça veut qu’il a un crédit, qu’il a un carnet d’adresse. Pourquoi ne pas faire profiter ce carnet à ces nombreux guinéens et pourquoi ne pas vulgariser cela, parce que à son âge il faut qu’il quitte et quand il quitte, il grandira »

Le plus important pour le président serait de se réconcilier avec le peuple estime le conférencier. Car selon lui, c’est une obligation morale. « En venant au pouvoir la Guinée était confronté a beaucoup de problèmes. Il a pu faire ce qu’il pouvait selon les moyens qu’il disposait. Mais pour autant beaucoup de choses n’ont pas changé parce qu’il n’y a eu le sens de la priorité même si l’idée est là. Il se met dans une chose aujourd’hui, demain dans une autre. La corruption grandit et le système éducatif ne se porte pas bien. Nous autres nous dénonçons et lui aussi il dénonce alors que nous attendons de lui des actions »

Pas question pour le peuple de renouveler sa confiance au professeur Alpha Condé après deux mandats. Car, selon ce mouvement, les causes pour lesquelles, il a été élu, n’ont pas été atteintes.

Samuel Demba Duoulamou

Articles Similaires

Au Mali : assassinat dans le Ménaka

tsegbaya

« Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Eglise » : une enquête choc contre le Vatican sur Arte

tsegbaya

Ramadan : les commerçants guinéens intolérants envers la population ?

tsegbaya

Justice : cinq ans de prison ferme pour Paul Moussa Diawara et Inza Bayo

tsegbaya

Présidentielle au Mali : les électeurs appelés aux urnes ce dimanche

tsegbaya

Cyber-sécurité et protection des données à caractère personnel en République de Guinée : communiqué

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :