25 juin 2019
Soleil FM

Gabon: le calme revient après le coup d’Etat manqué

Afrique Infos

La tentative de coup d’État n’aura duré que quelques heures lundi matin au Gabon lorsque des soldats mutins ont pris le contrôle de la Radio Télévision nationale à Libreville, ce qui leur a permis de diffuser un message sur les ondes. Mais, après intervention des forces de sécurité huit de ces militaires ont été interpellés et deux autres tués. Vingt-quatre heures après la mutinerie, le Gabon se réveille et la vie reprend même si Internet n’est pas encore rétabli.

La ville s’est réveillée dans le calme ce mardi matin, rapporte notre correspondant à Libreville. Selon un habitant, proche résident de la Maison de la radio, la nuit a été paisible. La police judiciaire a multiplié les patrouilles motorisées avec ses traditionnels véhicules 4×4 à double cabine.

La circulation est normale partout, y compris sur le boulevard Triomphal le seul qui ait été bloqué hier matin par les putschistes. Idem pour les quartiers Cocotiers et de Nkembo réputés être frondeurs.

Les habitants du PK5 ont, par contre, entendu des coups de feu d’armes automatiques dans la zone de Rio et de Bellevue II. La police judiciaire pourchassait des voleurs, selon une source sécuritaire.

La télévision et la radio nationales fonctionnent bien. Le ministre de la Communication se rendre à la radio aujourd’hui, en compagnie de ses collègues du ministère de l’Intérieur et de la Défense.

On a vu beaucoup d’élèves en tenue, allant à l’école.

Il n’y a pas de coupures de courant. Internet, par contre, reste bloqué. C’est le plus gros point noir en ce moment.

Articles Similaires

L’Afrique du Sud interdit une publicité où l’homme noir « découvre » l’Europe

soleilfm935

RSF publie son rapport “Harcèlement en ligne des journalistes : quand les trolls lancent l’assaut”

tsegbaya

Togo: élections législatives sous haute tension

soleilfm935

Félix Tshisekedi prête serment et devient officiellement le 5ème Président de la RDC

tsegbaya

Scène horrible à Bambéto: une femme égorge mortellement son mari

tsegbaya

Lancement de la 3e édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix

tsegbaya