25 avril 2019
Soleil FM

Grève du SLECG : les élèves étaient bien à l’école dans la commune de Ratoma

Guinée politique Infos

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée a lancé ce mercredi 10 avril 2019 une grève générale et illimitée. Cela, suite au non respect, dit-il, du point 2 du protocole d’accord du 10 janvier dernier. L’assainissement du fichier des fonctionnaires enseignants en est cause principale. Notre reporter a sillonné quelques écoles dans la commune de Ratoma.

’Le problème de la grève, c’est ici que j’ai appris ça. Sinon, je ne savais pas’’, a signifié un élève du collège Kipé dans la commune de Ratoma.

Contrairement aux précédentes, la grève déclenchée ce mercredi par le SLECG n’est pas suivie par les enseignants et élèves dans la commune de Ratoma. Au lycée et collège Kipé, encadreurs et élèves y étaient présents. Selon Thierno Oumar Tayrou Baldé professeur de philosophie, cette grève ne peut plus les perturber parce que les élèves sont conscients de leur avenir. «  Les cours se poursuivent. Les élèves et encadreurs ont répondu. Il n’est pas à s’inquiéter désormais. Il faut que les élèves se préparent afin d’affronter les examens. Vous-même vous avez su qu’il y’avait eu plein d’échec les années antérieures ».

Alpha Soumah est élève de la 11ème au sein du lycée Kipé. Il explique que certains professeurs ont brillé par leur silence. Ce qui n’était pas le cas les jours précédents. « Le protocole qui n’a pas été respecté entre le gouvernement et le SLECG, c’est le bon moment que l’Etat puisse appeler le syndicat pour trouver une issue à ce problème ».

Rencontré dans son bureau, le proviseur de cet établissement s’est abstenu de répondre à nos questions. Il a dit : ‘’Tout ce qui est presse ne m’importe pas. Parce que je suis soucieux de l’école guinéenne et je suis conscient de mon avenir’’.

Même chose au lycée Lambanyi où les encadreurs nous ont ordonné de faire notre constat tout en évitant de déranger les élèves qui suivaient tranquillement les cours.

A noter qu’au collège Kipé, deux élèves ont essayé de perturber  les cours en lançant des pierres sur la toiture des classes. L’un d’eux intercepté par ses camarades, a été pris et mis à la disposition de la direction.

‘’Moi je n’irai plus en grève. Ceux qui organisent la grève n’ont qu’à venir. J’ai des mots pour eux’’, a lancé un professeur furieux contre les grévistes.

 

SAMUEL DUOLAMOU

 

 

 

Articles Similaires

Accusé de soutenir un 3è mandat, El hadj Sekhouna Soumah brise le silence… (Vidéo)

tsegbaya

Election présidentielle fixée au 7 octobre au Cameroun

admin

Sauvetage d’un enfant des eaux par Mohamed Soumano : le ministre Kalifa Gassama Diaby a réagi positivement !

tsegbaya

Des féticheurs du gouvernement plus payés que les ministres de la République !

tsegbaya

Toumba Diakité en prison souffre de la hernie blanche de la ligne blanche, selon ses avocats

tsegbaya

Les femmes de l’opposition envisagent de reprendre les manifestations de rue

tsegbaya