21 mars 2019
Soleil FM

Alpha Condé annonce la fin des travaux du barrage de Souapiti pour 2019

Guinée économie

A l’occasion d’une visite dans le centre du pays, le président guinéen Alpha Condé a annoncé que les travaux de construction du barrage hydroélectrique Souapiti, le plus grand du genre dans le pays, s’achèveront en 2019. Le chef de l’Etat qui s’en vante, est convaincu que les progrès énergétiques lanceront l’émergence industrielle de son pays.

Alpha Condé est très confiant sur la fin très proche des travaux de construction du barrage hydroélectrique de Souapiti. Lors d’une visite cette fin de semaine à Labé (centre), la capitale de la région du Fouta Djallon, fief de son principal opposant, Cellou Dalein Diallo, le président guinéen a annoncé que ces travaux seront terminés l’année prochaine.

« En 2019, la construction du barrage hydroélectrique de Souapiti d’une capacité de 450 mégawatts prendra fin », a déclaré le numéro 1 guinéen.

Ouvrage en béton au rouleau, d’une hauteur maximale de 120 mètres et d’une longueur de 1.150 mètres, ce barrage situé à Dubréka (ouest) sur le fleuve Konkouré est réputé être la plus grande infrastructure de ce genre en Guinée. Si ses travaux de construction s’achèvent effectivement l’année prochaine, ils auront alors duré 3 ans depuis leur lancement en 2016.

Des progrès énergétiques pour le développement industriel

Dans son intervention, le président Alpha Condé a également partagé avec le public, ses ambitions énergétiques pour la Guinée.

« D’ici 5 ans, la Guinée sera le pays le plus électrifié de toute l’Afrique. Je vous donne ma parole. Il n’y a pas de développement sans énergie. C’est l’énergie qui peut nous permettre d’industrialiser notre pays. Nous allons industrialiser et vendre nos produits finis dans les autres pays. Et rien n’empêchera cela », a déclaré le chef de l’Etat guinéen aux populations de la localité de Labé venues à sa rencontre.

Cette déclaration du premier responsable guinéen n’a pas cessé de faire parler en Guinée. Non pas pour la question énergétique mais pour ce qui concerne la durée donnée par l’intéressé. En effet, en 2020, le chef de l’Etat aura terminé son second mandat présidentiel. Et pour le moment, la constitution ne l’autorise pas à rempiler pour un troisième. Une partie de l’opposition le soupçonne de vouloir modifier les textes pour tenter de poursuivre à la tête du pays.

Dans la presse locale, on se demande déjà si le président ne vient pas de confirmer les intentions qui lui sont prêtées. « Ceux qui ne monteront pas à bord du train de développement de la Guinée resteront sur le quai. Le train, lui, va continuer sa marche pour qu’ensemble, nous surmontions tous les obstacles », a semblé anticiper Alpha Condé lui-même dans sa déclaration.

Avec Afrique.LaTribune

Articles Similaires

Cheick Touré, le syndicaliste du port est sorti de prison

tsegbaya

Le pain est rare à N’Zérékoré !

tsegbaya

MEH – le ministre Cheick Taliby Sylla s’engage à fournir de l’énergie propre et de qualité au secteur minier

tsegbaya

DISCOURS DE MADAME KANNY DIALLO, MINISTRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE, A LA CÉRÉMONIE DE LANCEMENT DE LA VULGARISATION DU PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL (PNDES) 2016-2020

tsegbaya

Enquête pauvreté – 2018 : communiqué du ministère du plan et du développement économique

tsegbaya

Crise due à la hausse du prix du carburant : voici le communiqué du gouvernement

tsegbaya