Partager
Guinée: bientôt la reprise des services du train Conakry Express

Guinée: bientôt la reprise des services du train Conakry Express

Le porte-parole du gouvernement a annoncé ce samedi, la reprise du Train Conakry Express, qui vient d’être réquisitionné par l’Etat guinéen. Il l’a fait savoir au cours de l’assemblée générale du parti au pouvoir à son siège à Gbessia. Autres thèmes, notamment la sécurisation de la circulation routière, ont été passés au peigne fin.

Après avoir fait le compte rendu de l’évaluation  des ministres, en cours à la primature, le porte-parole du gouvernement a donné des informations aux populations concernant d’éventuelles décisions entreprises par le gouvernement pour une sécurité routière dans la capitale.  Albert Damantang Camara précise : « ça va être le dégagement d’un certain nombre  d’emprises sur la route, le respect du code de route et d’autres mesures. Les commerçants et les étalagistes qui sont sur les emprises de la voie publique également vont être déguerpis. Et ces décisions sont accompagnées par des mesures pour que ces déguerpis ne reviennent pas. Et cela pour permettre d’évacuer les embouteillages. Ce qui est en train de se faire à Démoudoula, rejoint ce cadre-là. Des citoyens ont construit à la source d’un certain nombre de cours d’eau, dans le nid des rivières, on ne peut pas continuer comme ça. Ce sont ces constructions qui font qu’il y a des inondations et l’insalubrité parce que l’eau ne sait pas par où s’évacuer. C’est pourquoi on a commencé la destruction des habitations qui sont construites à des endroits où ils ne devraient pas être. Et ça va continuer. »        

Aux arrêts depuis octobre dernier, le train Conakry Express va bientôt reprendre ses activités, selon le porte-parole du gouvernement. Albert Damantang Camara explique : « le président de la République a ordonné par décret, la reprise de la circulation du train de la banlieue. Il était arrêté, mais comme nous sommes un gouvernement, nous évoluons dans un Etat de droit, il fallait d’abord régler la situation juridique de ce contrat entre la Guinée et l’opérateur. Le ministre des transports vous en dira plus. Ce que je peux vous dire, c’est que nous avons pris toutes les mesures pour préserver les intérêts de la Guinée. Mais qu’on ne pouvait plus laisser les citoyens souffrir dans les transports en commun. C’est pour cela que courageusement, le président de la République a ordonné que le train reprenne ses activités au bénéfice des populations. »     

Au cours de cette rencontre hebdomadaire, le ministre conseiller à la présidence Sanoussi Bantama Sow a réitéré ses propos tenus la semaine précédente, traitant le parti UFDG, de terroriste. Cette déclaration intervient suite à la plainte formulée contre lui par le parti du chef de file de l’opposition.

 

Florent Kèoulen ONIKOYAMOU

 

 

 

Laissez un commentaire