17 août 2019
Soleil FM

Guinée : Bilan 2018 de l’Assemblée nationale

Guinée politique Infos

L’année 2018 reste la dernière de la 8ème législature guinéenne installée officiellement en janvier 2014 et dirigée par Honorable Claude Kory Kondiano. Pour le commun des observateurs, peu de lois ont été adoptées au cours de la dernière session des lois légale. Au total une dizaine de textes ont été examinés et entérinés par les élus du peuple du 5 avril au 3 juillet dernier. La principale reste la loi électorale avec une disposition adoptée à la majorité des députés contre seulement une abstention. La disposition légale portant restructuration de la CENI prévoit à la baisse le nombre de commissaires de l’institution. Ils seront désormais 17 au lieu de 25. Le représentant du chef de l’Etat auprès des institutions, Maitre Mohamed Lamine Fofana, s’est félicité des efforts fournis par les élus du peuple. 

La session des lois 2018 a aussi été marquée par l’adoption de la loi relative à la réglementation du secteur pharmaceutique.  Cette loi réduirait sans doute la vente illicite des produits dans les marchés si seulement son contenu est bien appliqué sur le terrain. Le code de la route, la loi sur la protection de la faune et de la flore ont aussi été révisés et adaptés au contexte du moment par les élus du peuple. A l’occasion de la clôture de la session en juillet dernier, le patron du législatif, Honorable Claude Kory Kondiano, a fait un condensé des actions réalisées de 2014 à nos jours.

 

L’année qui s’en va a aussi été la présentation de la politique générale du gouvernement par le Premier ministre Docteur Ibrahima Kassory Fofana devant les parlementaires. Un débat de plusieurs dizaines de minutes s’est tenu sans vote.

 

2018 à l’Assemble nationale c’est aussi et surtout la nomination de deux députés dans l’équipe gouvernementale dirigée par Ibrahima Kassory Fofana. Il s’agit d’Aboubacar Sylla et de Mamadou Mouctar Diallo tous deux du groupe libéral-démocrate qui occupent respectivement les fonctions de Ministre des transports et celui de la jeunesse. L’année qui s’en va a également endeuillé deux groupes parlementaires par la mort du député Abdoulaye Sylla de l’UFR et Abdoulaye Baïlo Diallo de l’UFDG. Décès survenus des suites de maladie.

 

Au nombre des lois votées, les élus du peuple ont aussi ratifié certains accords et conventions. Le passage à tour de rôle des ministres devant le parlement n’a pas permis aux députés d’apporter des amendements sur le budget alloué aux différents départements. Cette session a été précédée par la tenue du second débat d’orientation budgétaire.

 

Mohamed Lamine Yansané

Articles Similaires

Discours du premier ministre au lancement sur la réalisation d’un répertoire opérationnel africain des métiers ROAME /Agrobusiness

tsegbaya

Fusillade à Labé : l’auteur en fuite

tsegbaya

Boffa : la population de Tiya confrontée à un manque d’infrastructures sociales de base

tsegbaya

Le président Alpha Condé lance les travaux de la route Guéckédou-Kondebadou long de 35 km

tsegbaya

UGANC : étudiants et encadreurs au rendez-vous dès l’ouverture universitaire

tsegbaya

Conakry ville-propre : le marché de Matoto a répondu favorablement à l’appel des autorités

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :