21 juillet 2019
Soleil FM

Obtenir illégalement un permis de conduire, c’est s’apprêter pour des dépenses colossales imprévues (Reportage)

Guinée société Infos

L’obtention du permis de conduire est devenue facile en Guinée. Ce document est aujourd’hui à la possession de qui le veut.

Tout citoyen majeur à droit à un permis. Mais son obtention n’est possible qu’après avoir rempli un certain nombre de critères. Quiconque tente de violer cette règle, mérite une sanction précise le chef de Section Permis de Conduire à CADAC : « L’obtention d’un titre qu’on appelle permis de conduire s’obtient comme suit : avant y’avait pas d’auto écoles, alors nous nous pensons dans ces conditions à quelqu’un qui aurait assimilé pratiquement ses premières notions, nous lui tendons un formulaire. Donc j’invite toutes les autorités à biométriser les permis. Le reste du circuit vous connaissez, moi je n’en connais pas. Je suis l’Etat, je lutte contre tout ce qui est frauduleux », déclare Daouda David Diabaté.

Ibrahima Kalilou Diawara et Fatoumata Diallo tous bénéficiaires légaux de permis de conduire, expliquent les raisons qui les ont amenés à se former avant de se mettre au volant.  « (Kalilou) : souvent je vois des gens qui apprennent dans les quartiers, dénigrer leurs amis qui qui vont dans les autos écoles. Alors que dans ces institutions, ce sont des instructions qu’on nous donne, les règles de conduite, apprendre à bien conduire.(Fatoumata): en cas d’urgence, il n’ y’a pas quelqu’un à la maison, il n’y a pas de chauffeur. C’est pourquoi j’apprends la conduite », s’expliquent-ils.

Mais tout le monde n’a pas obtenu le permis légalement. C’est le cas de ce citoyen qui a requis l’anonymat. Il déclare : « Quand mon frère nous a acheté une voiture, je voulais toute de suite conduire. Et pour éviter les policiers, il fallait avoir un permis. Comme en Guinée les relations valent mieux que les diplômes, donc avec quelques sommes dans la poche, je me suis en cherché un. Et j’avais un ami qui savait conduire, je lui ai dit de venir m’apprendre et petit à petit, j’ai appris à conduire. Les difficultés que je rencontre c’est la non maîtrise des panneaux de signalisation. Des fois je frotte des voitures, le pire, même leur arrière. Que des dépenses inutiles », nous a-t-il confié.

 

Si cet acte est encouragé, c’est la sécurité des usagers de la route qui est en jeux.

Samuel Duolamou

Articles Similaires

The Trump Administration Just Did Something Unambiguously Good For Obamacare

admin

Petit simbaya: un  mariage se transforme en funérailles

tsegbaya

FEMUA : un dîner causerie autour du thème « genre et art »

tsegbaya

Cour constitutionnelle : Mohamed Lamine Bangoura installé dans ses nouvelles fonctions

tsegbaya

Visite officielle du président George Wéah en Guinée

tsegbaya

Tech News – BNZ flips switch on Apple Pay in New Zealand

admin