Partager
Guinée : démolition des maisons au bord des marigots

Guinée : démolition des maisons au bord des marigots

Comment déguerpir les occupants des nids des rivières de la capitale ? C’est l’une des préoccupations majeures du ministère de la ville et de l’habitat. Cette opération a commencé par le quartier de Démoudoula dans la commune de Ratoma. Plus d’une trentaine de maisons ont été démolies par l’équipe technique de l’habitat accompagnée par le génie militaire. Ces victimes se disent inquiètes et ne savent plus à quel saint se vouer.

L’émotion est vive sur le terrain, certains citoyens sont inconsolables. Après le marquage des maisons, pour ainsi lier l’acte à la parole, le ministère est passé à la vitesse supérieure. Faut-il rappeler que toutes les maisons qui étaient construites aux abords de ces marigots à Démoudoula et Bantouka 1 ont été démolies. Pépé Maomou, le chef de division de l’urbanisme et opérationnelle suivi environnemental des projets affirme: « on a commencé par le marquage des maisons, mais il était nécessaire de démolir toutes ces maisons. Désormais, il faut que les gens sachent où il faut construire ».

Présent sur les lieux, le Haut commandant de la Gendarmerie  Nationale est revenu sur la mission de sa troupe sur le terrain. Général Ibrahima Baldé estime: « notre mission est de sécuriser le site, les engins du génie et les experts techniques  ».

Les travaux de déguerpissement se déroulent devant un huissier de justice. Pour Maître Mohamed Chérif Camara, tous les occupants qui sont dans les normes ont le droit de faire des recours. « Ma présence ici ce matin est liée à la sécurisation des biens des occupants. Voir s’ils n’ont pas été victimes de vol ou de pillage ».

Après Démoudoula et Batounka 1, d’autres quartiers sont dans le viseur du ministère de la ville et de l’habitat dans les prochains jours.

 

Kèlètigui Traoré

 

 

Laissez un commentaire