Soleil FM

Guinée : Même après le double scrutin, le FNDC ne lâche pas prise et demande à ses militants de se mettre en ordre de bataille

Au lendemain du double scrutin législatif et référendaire, le front national pour la défense de la constitution s’est prononcé ce mercredi 25 mars 2020 sur le déroulement de ce rendez-vous électoral. Dans une déclaration lue par son coordinateur national Abdourahmane Sanoh au siège du PADES à Nongo, dans la commune de Ratoma. Le FNDC a fait cas des violences enregistrées à travers le pays, ayant entraîné des pertes en vies humaines et des dégâts matériels importants. Cette coalition de la société civile et des partis politiques dénonce par la même occasion ce qu’elle qualifie de mensonge d’Etat.

C’est par l’hymne national entonné de vives voix que les leaders du FNDC ont débuté la conférence, félicitant ainsi le peuple de Guinée pour, disent-ils, le courage et la détermination qui l’ont animé afin d’empêcher ce qu’ils qualifient de coup-d’Etat constitutionnel.

« Le FNDC félicite le peuple de Guinée pour avoir massivement suivi sur l’ensemble du territoire national le mot d’ordre de s’opposer au coup d’Etat constitutionnel que Monsieur Alpha Condé avait décidé de perpétrer le 22 mars 2020 » a affirmé Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du front.

Comme beaucoup d’observateurs, le FNDC n’a pas manqué de dénoncer les violences et la répression qui ont marqué les élections du dimanche 22 mars dernier. « Les violences inouïes par les forces de défense et de sécurité puissamment appuyés par des unités spéciales de l’armée et une milice aux ordres du pouvoir ont entrainé la mort de neuf personnes à Conakry, une personne à Dubreka, une à Mamou et plus de 21 personnes à N’Zérékoré » a fait savoir M.Sanoh devant les hommes de médias.

Estimant que le pouvoir a lamentablement échoué, le FNDC affirme qu’il ne va jamais se reconnaitre dans la nouvelle constitution issue de ce scrutin « Nul besoin de démontrer l’échec de ce coup d’Etat constitutionnel. Il est hors de question pour le FNDC de reconnaître une constitution ou une institution issue de cette mascarade électorale » a conclu le coordinateur national du front national pour la défense de la constitution.

En dépit de tout, les responsables du FNDC ont soutenu que le combat continue. Ils ont par ailleurs invité le peuple de Guinée à l’unité et à observer les mesures d’hygiène édictées par l’OMS pour se protéger du coronavirus.

Amadou Oury Touré

Related posts

COUPE CAF : Le Horoya AC en quarts de finale grâce à sa victoire 2 – 1 contre le BidVest Wits

tsegbaya

Report des élections : le CAR donne un ultimatum au Chef de l’Etat

tsegbaya

Grève du SLECG, menace de grève de l’USTG : le Bloc Libéral exprime son soutien…

tsegbaya