Partager
Guinée : Une nouvelle alliance pour la conquête de la mairie de Matoto

Guinée : Une nouvelle alliance pour la conquête de la mairie de Matoto

Ce mardi 06 mars, le bloc progressiste pour le développement de Matoto et de la conquête de la  mairie a rendu public une déclaration. Au cours de la conférence de presse, cette alliance a fait mention de nombreux cas d’imperfections qui ont émaillées le processus électoral du 4 février 2018. Les débats ont eu lieu à la maison commune aux journalistes sise à Coléah. 

Dans cette déclaration signée par 9 des 17 candidats en lice, le  bloc progressiste pour le  développement de Matoto et de la conquête de la mairie déplore et condamne les violences, qui  ont suivi ces élections. C’est pourquoi dès l’entame de la rencontre, une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes des élections dernières. Selon les conférenciers, l’engouement n’était pas au rendez-vous au cours de ces consultations : « nous constatons avec amertume suite aux élections post-électoraux qui ont provoquées des pertes en vies humaines. Considérant l’impérieuse nécessité et sachant la nécessité d’une alternance politique au niveau local ainsi que les atouts de la commune de Matoto dans la géo-politique, pour servir de point de départ du processus de renouvèlement, de rajeunissement et de la féminisation de la classe politique, et ayant conscience de l’intérêt majeur d’unir nos forces afin d’user de nos influences respectives pour permettre une alternance favorable au développement à travers la mise en place rapide des conseils communaux qui seront un début de réponse aux attentes de nos électeurs », a déclaré dame Domani Doré, est tête de liste de la Guinée audacieuse.

De son côté, Issiaga Thoctcho Bangoura, lui se dit confiant et affirme que rien n’empêchera cette alliance de rafler la commune de Matoto.

« Tous ceux qui se sont mobilisés cette fois-ci pour participer à cette élection, c’était dans le but d’être maire de la commune de Matoto, pas pour accompagner. On fait de l’alliance c’est quand maintenant il n’y a pas la majorité. Aujourd’hui tel n’est pas le cas, c’est pourquoi à Matoto, nous avons décidés de créer un bloc composé de plusieurs partis politiques. Moi je ne vois pas qu’est ce qui pourrait nous empêchés d’être à la tête de cette mairie ? Rien. Sachez que nous voulons simplement changer la politique de ce pays maintenant », a-t-il laissé entendre.

Le bloc progressiste pour le  développement de Matoto invite l’ensemble des acteurs impliqués dans le processus électoral à prendre toutes les dispositions pour éviter de telles pratiques dans le futur.

 

AMINATA CONDE

Laissez un commentaire