Soleil FM
Guinée société Infos

Guinée/société/Campagne d’assainissement : Les citoyens de Matoto sont-ils découragés ?

C’est devenu une coutume que le dernier samedi de chaque mois soit consacré à la lutte contre le manque d’hygiène ou la malpropreté dans notre capitale. Sauf que l’opération d’assainissement de la ville de Conakry du samedi 28 septembre 2019 a été peu suivie ce samedi dans la commune de Matoto. Sur le terrain, seuls quelques groupements associatifs étaient visibles. Dévoués certes, mais ils déplorent le manque d’accessoires de travail devant leur permettre de débarrasser cette grande municipalité des montagnes d’immondices qui ternissent son image. Le constat est fait par notre reporter.  

En lieu et place des autorités locales, c’était plutôt des associations de femmes munies de pelles et de balais qui ont assaini ce samedi. L’initiative gouvernementale appréciée de plusieurs citoyens n’enchante plus. C’est le cas de Sékou Touré qui laisse entendre que le travail de ce samedi n’est pas bien fait. C’est pourquoi il invite les différents responsables d’être toujours présents sur le terrain après l’opération d’assainissement. Il laisse explorer son désarroi. « Après le travail, il faut que les responsables viennent sur le terrain pour une vérification si le travail est bien fait ou pas. Le marché de Matoto est sale et seul le gouvernement peut nettoyer cet endroit. Bloquer la route à chaque dernier samedi c’est bien, mais si le travail n’est pas bien fait, ce n’est pas la peine de fatiguer les gens. »

Sur le terrain, les artères de la route sont quasi propres. Fatou Cissé l’une des responsables de ces associations de femmes explique les difficultés qu’elles rencontrent. « Nous avons commencé le travail au niveau de la première porte (Sangoyah ndlr) jusqu’au rond-point de Matoto. Les ordures se trouvant aux différents carrefours n’ont pas été ramassées par les camions. Quand nous, on nettoie ils ne ramassent pas et il est difficile de rendre Matoto propre. Les chauffeurs aussi nous fatiguent, ils disent que la circulation est bloquée mais c’est faux. Nous sommes obligées de quitter les lieux quand ils circulent. On travaille sur le terrain car on aime le pays si non on ne gagne rien. »

Face à ces difficultés d’assainir la ville de Conakry, Sékou Touré citoyen de la localité propose ce qui suit : « Chaque citoyen doit se lever afin de nettoyer la capitale. Le gouvernement aussi doit déposer des poubelles dans chaque carrefour et celui qui ne déposerait pas les ordures dans ces poubelles mérite d’être sanctionné. »

Malgré les campagnes de sensibilisation, certaines personnes n’accordent aucune considération à cette opération d’assainissement dénommée ‘’Conakry ville propre’’.

Kaba KOUYATE

 

Related posts

Le général Mathurin Bangoura attendu le 1er octobre prochain à la barre

tsegbaya

Financial Firm TD Ameritrade Launches Chatbot For Facebook

admin

Grève du SLECG: des enseignants condamnés par le TPI de Kaloum

tsegbaya