18 mars 2019
Soleil FM

Hommage à Stéphane Sioké Kabassan Kéita ! (Par Thérèsa Maria Ségbaya)

Guinée société Infos

Parler de Stéphane Kabassan Kéita, c’est écrire un roman

Parler de Sioké, c’est raconter pendant des mois, l’histoire d’une âme généreuse.

Parler de Stéphane Kabassan Kéita, c’est faire rien que des éloges et cela durant un temps indéterminé.

Stéphane Kabassan Kéita! C’était la sympathie, le respect, la patience, l’écoute des autres, l’endurance, le dynamisme, l’altruisme.

Stéphane ! Stéphane, c’était ce jeune homme qui aimait tout ce qu’il faisait.

Stéphane Kabassan Kéita était toujours là quand on avait besoin de lui

C’était le cerveau de la technique qu’il connaissait par cœur.

L’homme était imaginatif, actif et pétri de talent.

La rigueur, oui, il était rigoureux et ce qui faisait que tout le monde se mettait en règle lorsqu’il était à la technique.

A côté de cette rigueur, Stéphane était très compréhensif !

Il savait lâcher lorsqu’il fallait le faire.

Il n’a jamais connu ce qu’on appelle la rancune. Non !

Bien qu’on dise que les personnes calmes sont rancunières, Stéphane faisait l’exception.

Stéphane était aimable.

Il savait rendre joyeux, il savait consoler

Il était aussi cultivé et ne cessait de se cultiver jusqu’aux dernières heures.

Grâce à lui, j’ai personnellement appris beaucoup de choses que je ne pourrais citer ici. D’ailleurs, ses amis ont beaucoup appris de lui

Hormis qu’il ait été mon collègue, Stéphane a été le frère que la nature m’a offert sur un plateau diamanté et je ne suis pas la seule.

Lorsqu’il avait ce souffle de vie que vous et moi avons maintenant, Stéphane a été un grand ami et il le restera à jamais !

Romaric Sylvère, hier nous avions ensemble fait tant de choses, te rappelles-tu ?

Te souviens-tu de nos travaux quotidiens, de nos plaisanteries et de nos projets ?

Avec toi, on a partagé ensemble soucis et espoirs

Et voilà que maintenant tu nous quittes, laissant derrière toi les souvenirs de nos moments forts.

De ces moments où nous apportons nos petits déjeuners à la radio et les partagions ensemble ;

De ces périodes de détente loin de la radio,

Je me rappelle qu’on s’achetait des vêtements l’un pour l’autre et on riait ensemble chacun de l’autre.

Stéphane, ces moments manquent déjà à tes amis.

Tes causeries sur l’Afrique centrale qui nous a fait aimer d’où tu viens, tu t’en es allé avec Stéphane Kabassan Kéita!

Il y a tant de choses encore que nous avons voulu partager ensemble. Mais hélas le destin est inévitable. Le temps semble s’arrêter pour toi aujourd’hui, et nous n’aurons plus l’occasion de réaliser ensemble ce que tu espérais.

Tu avais des rêves, oui de grands rêves ! Eh Stéphane ! Je me souviens de tout.

Tu voulais créer des applications informatiques et tu en étais capable, vu ton intelligence,

Tu rêvais de devenir un informaticien dont la trace sera indélébile et ça, soit sûr que tu l’as réussi en partie, puisque tu n’as pas ton 2 à Soleil FM et j’ose dire dans beaucoup de médias guinéens

La pureté et la chasteté  de Stéphane ne sont pas à discuter, oui, j’assume ce que je dis puisque je te connais très bien mon ami

Malheureusement, comme tu le voulais, tu n’as pas pu épouser cette femme sans défaut que tu n’as jamais d’ailleurs rencontrée jusqu’à ta mort ! Une chose qui nous peine, nous tes amis !

Mais dans toutes choses, c’est la volonté divine qui prime et c’est d’ailleurs la meilleure

Nous voudrions nous souvenir de toi, continuer de travailler à tout ce que tu attendais, à tout ce que tu espérais. Mais comme un mur, la mort nous sépare de toi, comme le souffle du vent qui balaye tout sur son passage.

Stéphane est parti à jamais ! Mais il s’en est allé dignement.

Plus de Stéphanio à la radio ! Plus de centrafricain à Soleil FM ! Plus de Sioké par-ci et par-là !

Depuis ton départ, un grand vide s’est installé !

Depuis ce voyage sans retour, nos yeux sont pleins de larmes !

Si jeune et si bon, mon cher et grand ami tu nous a devancés

Sache que ta famille est devenue la nôtre,

Et notre amitié, notre affection, notre espérance s’en iront te rejoindre là où désormais tu nous attends, près de Dieu.

Dors en paix Stéphane Kabassan Kéita, dors mon Stéphanio ! Tu nous manques déjà !

 

REPOSE EN PAIX

 

Par THERESA MARIA SEGBAYA, amie et sœur de STEPHANE SIOKE KABASSAN KEITA

Articles Similaires

Commémoration des deux ans de décès de Fidel Castro : Oumar MARIKO du parti SADI de la République du Mali parle à cœur ouvert

tsegbaya

Préparatifs match Guinée-Cote d’Ivoire : des mesures  prises  pour sécurisation  des billets

tsegbaya

Sauvetage d’un enfant des eaux par Mohamed Soumano : le ministre Kalifa Gassama Diaby a réagi positivement !

tsegbaya

« Les nouvelles coupures qui seront mise en circulation viendront augmenter la masse monétaire en circulation », dixit Mohamed Kourouma.

tsegbaya

Zimbabwé : le premier scrutin post-Mugabé connait une forte participation

tsegbaya

Affaire Kaporo-Rails : avocats des habitants indignés-le ministère de la ville ne recule pas !

tsegbaya