Partager
Indemnisation des victimes de pillages : Amadou Damaro Camara recadre le président du GOHA

Indemnisation des victimes de pillages : Amadou Damaro Camara recadre le président du GOHA

Sur la question de l’indemnisation des victimes de pillages lors des différentes manifestations politiques en Guinée, le président du Groupe Organisé des Hommes d’Affaire (GOHA) et celui du groupe parlementaire le RPG Arc-en-ciel ne se font pas de cadeau par médias interposés. Dans un entretien téléphonique, Amadou Damaro qui a été taxé d’être de mauvaise foi dans cette affaire par Abdallah Cherif a tenté de répondre.

Dans sa réaction, il a précisé ceci : « Quand nous parlons d’indemnisation, il s’agit de celles notées dans les accords de 2015, reconduits dans ceux de 2016. Il s’agit des victimes lors des élections législatives de 2013, exclusivement. Nous sommes d’abord en train de faire face aux cas des personnes décédées et handicapées définitives. On n’a pas encore identifié totalement les victimes de 2013 ».

Selon Amadou Damaro Camara, si Chérif Mohamed Abdallah pense qu’ils sont encore dans la logique de remboursement des victimes de 2007 et autres, il serait passé à côté. Alors, si c’est le cas, il a mentionné que lui-même président du groupe parlementaire RPG Arc-en-ciel est victime des pillages de 1985. « Ce n’est pas du tout de la mauvaise foi ; mais, nous ne sommes pas du tout dans sa logique », rappelle Amadou Damaro Camara.

Avant de quitter, il a souligné que le comité de suivi de l’accord politique de 2016 n’est pas dans la même logique que le Président du GOHA : « Nous parlons des victimes décédées suite aux manifestations de 2013. Mauvaise foi ou bonne foi, je ne suis pas dans sa logique. Nous ne parlons pas de la même chose ».

Après cette sortie de l’honorable Amadou Damaro sur cette affaire, il reste à savoir ce que feront les membres du GOHA. Car ça fait longtemps qu’ils continuent de réclamer leur part dans cette affaire.

 

Alpha Camara

Laissez un commentaire