Soleil FM
Guinée société Infos

Jeunes Utiles 224 pour l’entrepreneuriat jeune en Guinée

Des jeunes blogueurs de la Guinée ou les policiers des réseaux sociaux, sont des jeunes qui ont une structure apolitique Jeunes Utiles 224 et qui militent pour la promotion de l’entrepreuneuriat et de la culture guinéenne.

Une structure qui a été créée en avril dernier et qui, aujourd’hui compte plus de deux cent membres. Ils militent pour la paix et la cohésion sociale. C’est ainsi qu’ils n’hésitent pas de signaler les comptes des personnes attisant la haine et les troubles dans les cœurs. Ils encouragent entrepreneuriat, adressent un message aux jeunes Guinéens. BANGOURA Salif Campel, membre de la structure affirme : « L’entreprenariat jeune est une bonne idée parce que nous jeunes, on ne doit pas s’asseoir comme ça en disant que le pays n’a qu’à faire quelque chose pour nous.  Nous on doit se lever, nous sommes l’avenir de ce pays. Je vous que je suis chômeur mais cela ne m’empêche pas. Chaque jour je me lève, je fais mes activités. »

Ces jeunes sont également des prometteurs de la culture guinéenne. Campel Gouverneur  a un message aux jeunes artistes chanteurs.

« La Culture guinéenne, c’est la meilleure culture au monde. Valoriser la promotion de la Culture guinéenne. En Basse Côte, il y a tout ce que tu peux entendre en fond sonore. En Moyenne Guinée, en Haute Guinée et en Forêt, c’est le mélange. Nos jeunes n’ont qu’à bosser, ils n’ont qu’à travailler. Surtout, ils n’ont qu’à être persévérant. Il ne faut pas qu’ils adoptent beaucoup le style européen. Ils n’ont qu’à valoriser l’identité de la musique guinéenne. »

Ces Jeunes Utiles 224, ne sont pas militants de la  société civile et ils sont apolitique, selon eux. La structure des jeunes Utiles 224 ont organisé un bal masqué. Qu’ont-ils fait de l’argent obtenu lors de ce bal ? Écoutons le chargé à l’organisation Campel Gouverneur : « Jeunes Utiles 224 par notre nom, on est utile pour la Nation. Notre bénéfice qu’on a eu, on a dédié ça a un orphelinat. Comme c’est l’ouverture qui s’annonce, dès maintenant, on va acheter des fournitures scolaires, on envoie à un orphelinat ».

 

Le patriotisme est un acte et il doit être présent dans nos comportements. Il faut que chacun de nous se posent la question à savoir : Que- devrai-je faire pour mon pays ?  La Guinée est notre bien commun.

 

Baloka KABA

Articles Similaires

La Journée Mondiale de l’alimentation.

tsegbaya

Interdiction de manifestations : l’OGDH s’engage à soutenir la société civile dans ses démarches juridiques

tsegbaya

La rentrée scolaire 2018-2019 est-elle menacée cette année en Guinée ?

tsegbaya