18 décembre 2018
Soleil FM

Journée d’assainissement : les marchés de la commune de Matoto très sales !

Guinée société Infos

La journée d’assainissement a été peu suivie sur l’autoroute fidèle Castro et la route Le prince. Ce samedi 1er décembre au matin, les jeunes membres de l’organisation internationale pour les migrations O.I.M (Organisation Internationale de la Migration) étaient sur le terrain pour nettoyer les artères de ces deux axes.

Très-tôt le matin, un groupe de 400 jeunes tous membres de l’organisation internationale pour les migrations ont été répartis dans certains endroits de l’autoroute fidèle Castro et la route Le prince. Après quelques heures de travail, le responsable de cette structure en Guinée se dit satisfait des travaux effectués. Saa David Lenoh explique : « Aujourd’hui, nous pouvons dire que cette journée a été une réussite. Nous venons en aide au gouvernement guinéen avec nos frères et sœurs qui sont venus de la Lybie avec les autres pays maghrébins. Nous avons cinq équipes sur le terrain. Nous avons complètement pris la route Le prince entre Enco5 et Hamdalaye, nous avons plus de 300 jeunes et une partie de l’autoroute Fidèle Castro entre Matoto, Sangoyah et Kissosso ».

Sur le terrain, nous avons constaté que les différents marchés se trouvant dans la commune de Matoto restent toujours sales puisqu’ ils n’ont pas connu de changement en terme d’assainissement. Pour Saa David Lenoh, ces lieux de commerce ne figurent pas dans leur domaine d’intervention. « Les marchés sont sales mais nous n’allons pas nettoyer car cet endroit est bien organisé. Il y’a une administration à ce niveau donc c’est eux qui doivent s’occuper du nettoyage à cet endroit ».

Ces ordures une fois ramassées, sont déversées sur le goudron en attendant que les camions de ramassage viennent les prendre. Une chose qui tarde à se matérialiser sur le terrain. Précision avec Gnouma Raymond Kamano, superviseur à l’OIM. « Ils nous ont dit de déposer les ordures ici et que les camions de la mairie viendront les ramasser. Mais cela fait plus d’un mois que nous y avons mis ces ordures mais personnes n’est venu les ramasser ».

   

Pour cette journée d’assainissement, les journalistes ont été empêchés par les forces de l’ordre de faire le constat par rapport au travail sur le terrain. Les agents de sécurité motivent cela par la non-autorisation de circuler de six heures à onze heures.

 

KABA KOUYATE

 

Articles Similaires

RDC: Bras de fer entre l’ONU et le gouvernement Congolais

tsegbaya

La détresse : le suicide en est-il solution ? Dr Chérif Allassane répond !

tsegbaya

Marche de l’opposition : des citoyens pensent qu’une autre alternative est mieux !

tsegbaya

Job numbers show tremendous growth in state’s travel industry

admin

Tech News – BNZ flips switch on Apple Pay in New Zealand

admin

Les musulmans célèbrent Aid El-Kébir ce mardi 21 août

tsegbaya