21 mai 2019
Soleil FM

Kaloum : les travailleurs du port très remontés, protestent contre l’interpellation de Cheick Touré (vidéo)

Guinée économie Infos

Les travailleurs du port autonome de Conakry ont manifesté ce mardi 18 septembre devant la direction de police judiciaire de Kaloum. Ils protestent contre le transfert du président de la délégation syndicale du port. Cheick Touré doit être entendu par le procureur après son audition dans la matinée à la DPJ.

Le calme est finalement revenu à la DPJ où était auditionné le président de la délégation syndicale du port. Selon notre reporter, les forces de l’ordre ont dispersé les manifestants en jetant des gaz lacrymogènes dans la foule.

Déjà lundi 17 septembre, les travailleurs du port autonome de Conakry se sont retrouvés à leur Direction générale sise à Kaloum. L’objectif de cette rencontre était de faire le point sur le limogeage de leurs Directrices et le renforcement de leur lutte.

Pour le secrétaire général de la délégation syndicale du port autonome de Conakry, le limogeage des directrices générales dudit port est un non-événement dans cette lutte: « le limogeage des directrices générales du port autonome de Conakry est un non-événement parce que nous luttons contre la concession du port autonome. Ce n’est pas leur départ et non  plus l’arrivée de la nouvelle Directrice. En ce moment même nous bénéficions des soutiens de l’inter centrale USTG-CNTG et de nos camarades de SLECG.» affirme Cheick Touré sous un ton de colère.

Une rencontre était prévue ce lundi entre les travailleurs du port autonome de Conakry et le médiateur de la République. Sur la question, Cheick Touré précise : « nous avons finalement freiné l’invitation du médiateur de la République, parce que nous devions rendre compte à nos pairs syndicaux. On a été violenté et gazé. Pour le moment nous sursoyons  à cette invitation et le  combat continue jusqu’au bout.»   

Présent à la rencontre, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, se dit engagé à accompagner leurs camarades du port dans leur revendication. Traoré joseph  est le représentant du SLECG :« nous remercions et nous encourageons. Nous sommes à une phase où nous n’avons pas droit à l’erreur. Nous ne devons pas avoir peur ; parce qu’il  y a un adage qui dit ’’  celui qui veut manger la tête ne doit pas avoir peur  des yeux’’. Nous voyons déjà ce qui se passe au port ; c’est de l’injustice notoire. Vous devez pouvoir soutenir vos responsables  parce que tant que vous la base vous êtes derrière eux, ils seront plus forts.»

Si rien n’est fait dans les prochains jours, les travailleurs du port autonome de Conakry demanderont le départ du ministre des transports ainsi que d’autres autorités. C’est ce qu’a conclu le secrétaire général de la délégation syndicale du port avant d’être interpellé par les corps habillés.

 

Nous y reviendrons

 

LANSANA CONDÉ

 

Articles Similaires

72 heures du livre : le Ministre Mamadi Touré lance la 11ème édition des 72 heures du livre

tsegbaya

Secteur privé: le gouvernement guinéen et la SFI harmonisent leurs idées

tsegbaya

Conakry: Fin des travaux des journées nationales de concertation sur le Hadj 2019

tsegbaya

Brésil : Jair Bolsonaro prête serment et s’engage à « défendre la Constitution »

tsegbaya

Basket-ball : La Guinée championne du tournoi international de Basket-ball d’Abidjan

tsegbaya

Fria fait bon vivre au temps de Dady

tsegbaya