Partager
Kindia : Réunion du Comité Technique du Projet CEDEAO-UE

Kindia : Réunion du Comité Technique du Projet CEDEAO-UE

Après le Comité de pilotage tenu hier à Conakry, la Réunion du Comité Technique des Coordonnateurs et des Présidents de Commissions Nationales  du Projet CEDEAO-UE sur les armes légères a été ouverte ce Mardi 8 Mai 2018 à Kindia  situé à 135 Km de la Capitale) sous la présidence de Mme la Gouverneure de la Région Administrative de Kindia Mme Sarangbé CAMARA , du Général Bambo Fofana, Président de la ComNat Guinée, de Messieurs  Joseph AHOBA , Chef de la Division Unité Armes légères au niveau de la CEDEAO et  Frédéric  AMPIA , Coordonnateur Régional du Projet basé à Abuja (Nigéria).

Le projet sur les armes légères est une initiative de la CEDEAO, financé par l’Union européenne et mis en œuvre par le PNUD. Il couvre huit (08) pays regroupés au sein de deux blocs constitués, d’une part, par les États membres de l’Union du fleuve Mano (Cote d’Ivoire, Guinée, Liberia et Sierra Léone) et, d’autre part, par ceux membres de la région du sahel (Burkina Faso, Mali, Niger et Nigeria). Il a pour objectif la collecte d’armes en circulation à travers un dépôt volontaire contre la réalisation d’infrastructures communautaires.

 

                                                  Photo de famille des participants après l’ouverture

La Journée a été marquée des présentations par Pays. La Cote d’Ivoire, la Guinée et le Libéria ont présenté  la situation sécuritaire de leur pays , mettant un accent particulier sur les résultats, portant la quantité d’armes en circulation collectées et les infrastructures communautaires réalisées en faveur des déposants volontaires d’armes. Ainsi que sur les difficultés , les  contraintes et les perspectives dans la progression de la mise en œuvre du Projet.

Le Général Bambo Fofana, premier à prendre la parole a souhaité la Bienvenue à tous les délégués, salué l’impact positif du projet CEDEAO-UE sur les communautés cibles avant de rappeler les enjeux de la prolifération des armes légères et les efforts que les États membres du projet doivent fournir pour contrer le phénomène.

Mr Frédéric AMPIA  a, quant à lui insisté sur :  Les résultats atteints par le projet depuis son lancement en 2015 et réaffirmer l’engagement du PNUD à soutenir la dynamique et la synergie d’action dans la mise en œuvre du projet et soutenir les commissions nationales et les bénéficiaires du projet dans leurs différentes actions pour l’instauration d’un environnement de Paix, de sécurité et de développement.

De son côté, Mr Joseph AHOBA, Chef de Division Unité armes légères à la CEDEAO est revenu sur les menaces qui pèsent sur la région et qui freinent ses  acquis en matière de développement. Des engagements concrets et des initiatives concrètes ont  donc été pris par la CEDEAO, pour aider ses États membres à contrer ces menaces.Le projet sur les armes légères de la CEDEAO et de l’UE depuis son lancement au cours de ces dernières années continue de faire confiance aux mandats clés qui lui ont été assignés. D’autres projets et programmes sont en cours pour accentuer les efforts afin de lutter contre la circulation illicite des armes de petit calibre et la prolifération des armes légères  dans la région.

En ouvrant les travaux, Mme la Gouverneure de Kindia a commencé par se réjouir du choix de Kindia pour abriter cette rencontre internationale avant de saluer les Commissions Nationales et l’Equipe du PNUD du projet pour leur complémentarité qui a permis l’atteinte des résultats enregistrés à ce jour.

Avant le démarrage des travaux du Comité, les différents délégués ont sous la conduite du Général Bambo FOFANA, rendu une visite de courtoisie à Mme la Gouverneure de la Région administrative de Kindia.

Source / PNUD-Guinée

Laissez un commentaire