27 février 2020
Soleil FM

La Conférence Internationale de la Population pour le Développement lutte contre l’immigration clandestine

Guinée société Infos

’Migration et enjeux’’, c’est le thème initié par la Conférence Internationale de la Population pour le Développement qui désormais a 25 ans. Le débat a réuni des acteurs impliqués dans le phénomène de la migration en Guinée, des autorités et l’Organisation Internationale pour la Migration. La rencontre s’est tenue au siège de la Radio Télévision Nationale à Koloma, dans la commune de Ratoma.

La migration est un phénomène naturel qui existe depuis belle lurette. Elle prend la forme clandestine, lorsqu’elle s’opère dans les conditions illégales. Selon nos informations, plus de 600 millions de personnes connaissent ce phénomène à travers le monde. Pour le directeur général adjoint des guinéens à l’étranger, leur préoccupation est de créer les conditions pour faciliter la migration légale. « C’est pourquoi nous ne cessons de travailler en étroite coopération avec les pays le l’Union européenne et d’Amérique et partout pour avoir autant que possible comment faire pour que les jeunes aillent en formation en ayant des bourses légalement », dixit Mamadou Saity Barry.

Rentré d’une campagne de sensibilisation de l’intérieur du pays, afin d’identifier quelques facteurs migratoires,  Souleymane Condé responsable de communication d’une structure de la place, fustige le manque de coopération entre les autorités locales et les jeunes. « Les responsables locaux ne communiquent pas avec la jeunesse. Quand il y’a des projets, ils préfèrent faire appelle à d’autres jeunes juste pour la circonstance. Par exemple l’initiative présidentielle pour la campagne de reboisement, beaucoup d’ONG ont eu le marché mais ce sont des ONG venant de Conakry. Pourtant, on pouvait préparer certains jeunes en les mettant en association. Mais tel n’a pas été le cas ».

En Guinée, le flux migratoire irrégulier a chuté de près de 80% entre 2018-219, indique le chargé des programme à l’OIM. Idrissa Somparé salue le partenariat avec le gouvernement guinéen pour l’assistance des migrants retournés. « Depuis 2017, on n’a accompagné au retour près de 13 mille 500 personnes. Ce qui sort un peu de l’ordinaire, c’est le chiffre des guinéens qui sont arrivés sur les côtes italiens qui a chuté. Cela veux dire les actions qui sont menées commencent à porter leur fruit. Et les jeunes commencent à se stabiliser un peu. Même si la question reste cas même présente ».

 

Longtemps au deuxième rang en termes de demandeur d’asile, la Guinée occupe désormais la quinzième place à travers un document élaboré par l’Union européenne, grâce à des mesures de sécurité et la campagne de sensibilisation, a conclu le Directeur Général adjoint des guinéens de l’étranger.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU.

 

Articles Similaires

BlackRock’s Rieder Halved Fund’s Emerging Market Exposure

admin

Match Guinée – Centrafrique : les guinéens très confiants de la victoire de leur équipe

tsegbaya

Labé : réactions des élèves et encadreurs après la reprise effective des cours

tsegbaya

Eliminatoires-CAN 2019 : Amadou Diawara du FC Naples regagne enfin la sélection guinéenne

tsegbaya

Justice: le procès en appel des leaders du FNDC renvoyé !

tsegbaya

Installation des exécutifs communaux : l’UFR dénonce une violation des accords

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :