25 août 2019
Soleil FM

‘’La Guinée a une indépendance politique mais pas économique’’, dixit Sory Fadiga, gestionnaire sous la première République

Guinée économie Infos

Sory Fadiga Economiste et gestionnaire sous la première République,  s’insurge contre les économistes guinéens qui pour lui, sont un véritable frein pour l’indépendance économique guinéenne. Il l’a fait savoir ce lundi 27 mai au cours d’un point de presse au quartier Kaporo-rails. L’ancien gestionnaire du trésor public s’est aussi  prononcé  sur le débat autour d’une éventuelle modification de la constitution.

‘’ La Guinée a une indépendance politique mais pas économique’’, c’est ce qui ressort de  ce point de presse.  Pour  l’ancien économiste, le retard  de la Guinée sur le plan économique est dû à l’incapacité des intellectuels du pays. Cet état de fait pouvait trouver issue grâce à un contrôle strict de la monnaie guinéenne mais aussi dans les banques. « Quand tu parles de changement, ils pensent qu’il y’a un pouvoir au dessus du pouvoir. Nous avons notre indépendance mais pour la tenir, il faudrait que nous gérions notre budget. Quand les blancs arrivent sur la roulette de négociations, ce sont les mines qui flottent. Et c’est ce qu’on appelle l’indépendance totale. Notre déficit financier doit être géré par nous même. Mais on ne le fait pas, ce n’est pas la peine. Nous vivons toujours dans la mendicité et nous serons mendiants », explique Sory Fadiga.

Tout ce qui peut plonger le peuple dans la violence, il faut le circonscrire. C’est ce qu’estime l’ancien pensionnaire du trésor public. Pour lui, le plus important, c’est d’éviter le forcing « Le référendum ? Il faut mettre croix dessus. Parce que son issue, c’est l’explosion. Si on ne s’entend pas, ça ne passe pas. Nous  sommes sur le même terrain. Parce que ces jours-ci, on jette des pierres partout dans le pays. Donc, comment voulez-vous que cela passe ? Il faut arrêter. Les sages l’ont dit, tout le monde l’a dit. Donc la solution passe notamment  par l’Assemblée Nationale ».

 

Malgré ce retard économique que traverse la Guinée, l’économiste pense qu’avec la mobilisation des recettes fiscales, mobilières et autres, le pays peut se tirer son épingle du jeu pour créer de l’emploi et payer les salariés.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

 

 

Articles Similaires

CAN 2019 : Kassory Fofana remet le drapeau national au Syli de Guinée

tsegbaya

Affaires religieuses : de nouvelles mesures pour faciliter le processus du hadj 2019 aux fidèles musulmans

tsegbaya

L’association des victimes du camp Boiro continue à réclamer justice

tsegbaya

Conférence sur: la Prévention de la violence, vérité, justice et réconciliation en Guinée

tsegbaya

Route / zoom sur l’état piteux du tronçon Sonfonia Casse – Samatara

tsegbaya

France / Hulot : l’agenda perturbé du «maître des horloges»

tsegbaya
%d blogueurs aiment cette page :