24 juin 2019
Soleil FM

 « La remise en cause de l’ordre constitutionnel actuel est considérée comme une déclaration de guerre à la patrie », selon Abdrahmane Sanoh PCUD

Guinée politique Infos

Déclaration sur la situation sociopolitique du pays, c’est le thème d’une conférence de presse tenue ce lundi 1er avril 2019 à Coléah. Elle a été organisée par  les forces sociales de Guinée.

Au cours de cette conférence plusieurs points relatifs à la situation sociopolitique du pays ont été débattus. La problématique du troisième mandat est celui qui a retenu particulièrement l’attention. Sur ce point, les forces sociales  interpellent le Chef de l’Etat et les institutions républicaines. Abdourahmane Sanoh : « le projet du troisième mandat est une illusion suicidaire pour ses promoteurs, quel que soit l’approche qui sera envisagée pour le réaliser. C’est pourquoi nous interpellons le Président Alpha Condé pour qu’il respecte ses différents serments solennels et qu’il évite à notre pays les expériences regrettables connues d’ailleurs, les membres du gouvernement et les institutions de la république pour qu’il demeure à la Nation et aux principes républicains exclusivement, en se réservant de toute complicité visant à trahir la patrie en sapant la constitution actuelle ».

Abdouramane Sanoh a dit que les forces sociales envisagent de rencontrer tous les acteurs sociaux, politiques et économiques sur la question de la révision constitutionnelle « Nous allons entreprendre sans délai une large concertation avec tous les acteurs sociaux, politiques, économiques et religieux du pays ainsi qu’avec les citoyens engagés en vue d’une évaluation sereine de la situation actuelle et des dispositions appropriées pour la défense à tout prix de la constitution Guinéenne. Toute tentative de remise en cause de l’ordre constitutionnel actuel par une minorité d’acteurs, doit être considérée comme une déclaration de guerre à la patrie ».                                                 

Les membres des forces sociales demandent à tous un sursaut patriotique national pour défendre ce qu’ils appellent la constitution contre l’imposture politique en cours.

 

KOUMBA CERE      

 

Articles Similaires

Attaque de l’honorable Damaro : les magistrats parlent de manquement de leur statut

tsegbaya

25 mai 2019 : la Guinée célèbre l’Unité Africaine !

tsegbaya

Maroc : des dizaines de « réseaux criminels » démantelés

tsegbaya

Les travailleurs du port autonome de Conakry comptent demander le départ du ministre des transports

tsegbaya

Culture : pas assez d’infrastructures pour des spectacles en Guinée

tsegbaya

Lambanyi : une famille victime d’incendie

tsegbaya