17 janvier 2019
Soleil FM

La subvention annuelle des hauts parleurs de Guinée en danger !

c dans l air Infos

Dans les coulisses de la HAC (Haute Abondance des Conneries), on attend le bruit de saisine de subvention destinée aux médias. Mais vraiment, ce cher Doco m’avait dit que la saisine est un sujet qu’on entend seulement dans les couloirs des tribunaux.  Ce qui est sûr est que  son excellence madame la présidente de l’abondance veut entrer sur un terrain glissant comme le franc glissant. D’ailleurs, c’est une question de sous bien glissants.  Puisqu’on veut payer les droits des Donkinilala en retenant une partie de la célèbre petite subvention que le vieux renard accorde aux hauts parleurs.

Les murs ont des oreilles, dit –on souvent. Eh bien, aujourd’hui, Doco vous apprend que les murs ont aussi des bouches. La preuve, les murs des bureaux de la HAC (Haute Abondance des Conneries) viennent de nous informer par satellite que dame Condette veut retenir une partie de la subvention annuelle des Hauts parleurs de Guinée.

Alors, on se demande, que va – t-elle faire de ces milliers de francs glissants ? Eh bien tenez-vous bien, dame Condette veut reverser ces fonds au papa des droits des auteurs de Guinée. Eh, affaire de francs glissant là embrouille les gens dès. Même les anciens avares deviennent tout d’un coup très généreux. Quelqu’un a dit, argent ne ment pas. En tout cas, là, il n’a pas menti dèh.

Comment peut – on imaginer une seule seconde, détourner ces miettes que le Gouvernement du vieux renard alloue annuellement aux hauts Parleurs ? On est d’accord que le droit soit dit. Mais il doit se dire selon la forme et le fond. Là, comme disent les juristes, il y a vice de forme et de fond.

En plus, en voulant s’ériger en défenseur des droits du papa des droits des auteurs de Guinée, dame se met au dos tous les hauts parleurs. D’ailleurs, quelqu’un peut me dire combien pèse un seul haut-parleur ? Aï, je crois que les vices de dame Condette risque de céder sous le poids de la multitude des  hauts parleurs.

En tout cas, interpeller les hauts parleurs à payer les droits sur le dû du papa des droits des auteurs est une bonne chose. Mais saisir une partie de la subvention des hauts parleurs pour payer ce droit-là est une chose illégale dhè.

En tout cas, dans une république démocratiquement démocratique, c’est chose interdite. Mais ça, on dirait que dame Condette ne l’a pas bien compris. Comme disait Jean Paul Sartre, l’intellectuel est quelqu’un qui se mêle de ce qui ne le regarde pas. Mais souvent, et bien souvent d’ailleurs, toto aussi se mêle de ce qui ne le regarde pas. Mais comme c’est Toto, il ne s’en rend pas toujours compte.

 

SOLEIL FM GUINEE 93.5

Articles Similaires

COP 24 sur le climat : le bilan de la participation Guinéenne

tsegbaya

Prix du carburant : syndicats et gouvernement ne se lassent point de rencontres !

tsegbaya

Grève des enseignants : l’axe Cosa-Bambéto barricadé !

tsegbaya

Conakry ville-propre : le marché de Matoto a répondu favorablement à l’appel des autorités

tsegbaya

Thaïlande: Les douze garçons et leur entraîneur qui étaient bloqués dans la grotte depuis le 23 juin ont été évacués

admin

Assemblée nationale : Les élus du peuple prennent congés du parlement pour un mois

tsegbaya