20 mai 2019
Soleil FM

Lansana Diawara à propos d’un éventuel 3ème mandant: « Il faut une mobilisation citoyenne des acteurs de la société civile»

Guinée politique Infos

La Maison des associations et ONG de Guinée a désormais un nouveau bureau. Ce nouveau local a été inauguré ce jeudi au cours d’un déjeuner offert à la presse. Le coordinateur de cette plateforme de la société civile a profité de la rencontre pour se prononcer sur les dernières évolutions de la situation sociopolitique du pays.

La maison des Associations est une plateforme de la société civile qui représente selon ses responsables plus de 575 ONG. Ces organisations non gouvernementales sont installées sur toute l’étendue du territoire national. La structure est composée de 11 commissions chacun dirigé par un président.  Lansana Diawara est le coordinateur national. « Si on veut se faire respecter non seulement par les pouvoirs publics ou par les citoyens, il faut qu’on y travaille. Raison pour laquelle désormais nous avons notre hangar qui est disponible dénommer espace citoyen janvier – février 2007. Vous savez en janvier – février 2007 il y a eu plus de 100 jeunes qui ont été massacré au temps de Lansana Conté. Donc pour nous il était question d’honorer la mémoire de ses jeunes aujourd’hui »

Lors de sa récente sortie médiatique, le préfet de Kankan Aziz Diop a émis le souhait de voir le président guinéen briguer un troisième mandat. Pour Lansana Diawara, ces propos sont indignes d’un ancien membre de la société civile. « Les propos avances par mon grand frère Aziz Diop est irresponsable d’un acteur de la société civile. Si cela se répétait maintenant, nous allons demander une mobilisation des citoyens pour protester contre le préfet. Et j’en appelle à l’assemble de la société civile à condamner les propos de Aziz Diop »

Avec pour slogan la République ou rien, la maison des associations compte organiser dans les prochains jours une marche pacifique à Conakry. Cette protestation sera organisée en collaboration avec les autres structures de la société civile. Le but est d’amener le chef de l’État à se prononcer sur le sujet d’un troisième mandat. « Il est important qu’une mobilisation citoyenne des acteurs de la société civile tiennent des marches pacifiques, citoyenne amener le président de la République à se prononcer enfin sur ce sujet de troisième mandat. »

Pour honorer sa mémoire, la salle de conférence de cette maison porte le nom de feu Ben Sékou Sylla président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne.

KABA KOUYATE

Articles Similaires

Ville-morte : Ibrahima Bah tué par balle à Koloma (les explications de son frère)

tsegbaya

« Gilets jaunes »: plus faible mobilisation ce samedi 9 mars en France !

tsegbaya

Coyah : Abou Soumah, nouveau maire élu de la commune urbaine

tsegbaya

Rwanda : Boniface Twagirimana s’est évadé de la prison de Mpanga

tsegbaya

Ethiopian Airlines : voici l’identité des victimes

tsegbaya

Négociations syndicat-gouvernement : les ligne n’ont pas bougé

tsegbaya