Soleil FM
  • Accueil
  • Infos
  • Le 1ᵉʳ Octobre : La Journée Internationale des personnes âgées.
Guinée société Infos

Le 1ᵉʳ Octobre : La Journée Internationale des personnes âgées.

Chaque premier Octobre est la journée internationale des personnes âgées, telle qu’elle a été décrétée le 14 décembre 1990 par l’Assemblée générale des Nations unies dans la résolution 45 / 106. Depuis le 1 er Octobre 1991, cette journée est célébrée partout dans le monde. Mais il est déplorable de constater que de nos jours, beaucoup de personnes âgées sont abandonnées par leur famille. CAMARA Lamine est un sociologue, il évoque les raisons et les conséquences liées à ce phénomène.

Les personnes âgées sont souvent victimes de marginalisation, de maltraitance et d’abandon, pourtant ces personnes ont servi leur société et peuvent être des modèles  desquels, la nouvelle génération peut s’inspirer. CAMARA Lamine Sociologue, il explique les raisons de cela et insiste sur les conséquences de cet état de fait dans notre société en ces termes : « Il faut avoir le courage de dire qu’actuellement nous constatons un manque d’attention à l’égard des personnes âgées, ce qui n’est pas sans conséquences en ce qui concerne la vie de nos familles dans nos communautés. Parce que dans chaque famille sociologiquement en Afrique, il y a ce qu’on appelle le culte de la personnalité c’est-à-dire un personnage qui par son comportement aurait influencé toute la communauté et on voudrait que tous les enfants l’imitent. A travers ces valeurs-là, on essaie de rappeler même les morts. Donc en Afrique, même les morts font parties de la famille a plus forte raison les personnes âgées.

Au nom de l’émancipation, une occidentalisation dans nos communautés et si vous remarquez, beaucoup de filles aujourd’hui ne veulent pas vivre dans la grande famille. Je veux vivre avec mon mari pour être à l’abri des problèmes. Et vous avez de plus en plus de jeunes gens qui disent que je n’aime pas être dans la grande famille. Je veux vivre avec ma femme et m’occuper de mes enfants. »  

Monsieur CAMARA  conseille la prudence afin de prévenir l’arrivée des maisons de retraite comme les orphelinats qui ont pris de l’ampleur dans notre société africaine. Ainsi, il demande la vigilance et relève l’importance des personnes âgées, dixit : « Il faudrait sur ces valeurs-là. Qu’on active les personnes âgées vers nous, parce que ces personnes jouent le rôle des sensibilisateurs, d’éducateurs et de conseillers souvent les jeunes filles et donc si on ne fait pas attention, on n’est pas loin. Et Déjà les prémices sont là pour la création des centres de retraites pour les personnes âgées. Ce qui ne ferait pas sans conséquences pour la vie en famille. »  

Camara Lamine, propose une solution afin que l’Afrique en générale et la Guinée en particulier ne perde pas ces valeurs, parce que pour lui perdre ces valeurs seraient un danger pour notre communauté. Il déclare : « Il faudrait rappeler que ces personnes-là ne sont pas nuisibles au contraire ces personnes la jouent un rôle très important. Nous avons une tradition basée sur l’oralité, une tradition séculaire basée sur l’oralité. Et ces valeurs orales sont transmises de bouche à l’oreille. Ce sont ces personnes qui rappellent à perpétuer ces valeurs-là. Si nous les rejetons, cela devient un problème. Donc il faut une sensibilisation et il faudrait que nos sœurs acceptent de vivre dans la communauté. La famille en Afrique c’est au sens large du terme. Il faut une campagne de sensibilisation. » Les médias doivent continuer la sensibilisation, les grands parents sont célébrés aux Etats Unis, au Canada et ce depuis 1978. Sans oublier le Japon qui célèbre le respect des personnes âgées. La Sensibilisation et la prise de conscience sont sollicitées.

 

Ébène Baloka

Articles Similaires

Ministère des hydrocarbures : première raffinerie de pétrole en Guinée, le projet avance à grand pas

tsegbaya

Meet The Women At The Head of The Gym Revolution

admin

As tech companies get richer, is it ‘game over’ for startups?

admin