Soleil FM
Guinée politique Infos

Le FNDC menace de reprendre les manifestations

Le Front national pour la défense de la constitution maintient sa menace de redescendre dans la rue après le mois Saint de Ramadan malgré la crise sanitaire. Cette nouvelle manifestation vise à protester contre l’arrestation et l’emprisonnement de ses membres qui croupissent dans les prisons du pays.

Dans un entretien accordé à la rédaction de Soleil Fm Guinée ce samedi 23 mai, le responsable de la communication du FNDC a indiqué que le régime en place profite de la pandémie de Covid-19 pour traquer les opposants de la nouvelle constitution.

Le Front national pour la défense de la constitution semble déterminé à croiser à nouveau le fer avec le pouvoir d’Alpha Condé. Pour Abdoulaye Oumou Sow, les ordres sont clairs et la pression de la base ne faiblie pas : « le FNDC a été suffisamment responsable, nous avons arrêtés tout depuis l’apparition de cette pandémie en Guinée mais le gouvernement profite de la crise pour arrêter et emprisonner injustement voire même tuer des guinéens, aujourd’hui certains sont porté-disparus. Donc les instructions sont venues du comité de pilotage après la pression de la base qui demande la libération de nos camarades arbitrairement emprisonnés et nous pensons qu’il y a nécessité d’aller à cette protestation », se justifie le chargé de communication du FNDC.

Outre cette nécessité qu’évoque Abdoulaye Oumou Sow, l’activiste accuse aussi le régime en place de se servir de la crise sanitaire : « si cette pandémie a atteint cette ampleur dans notre pays, c’est parce qu’Alpha Condé et ses sbires ont décidé de faire un coup d’Etat constitutionnel et de propager la maladie et utiliser cette pandémie pour traquer les membres du FNDC et nous ne pouvons pas rester bras croisés, nous allons riposter et nous allons résister pour sauver la Guinée de cette dictature » a-t-il annoncé.

S’achemine-t-on donc vers une double crise politico-sanitaire ? En tout cas, en réaction aux menaces du FNDC, le ministère de la sécurité et de la protection civile a dans un communiqué prévenu qu’« aucun trouble à l’ordre public, ne sera toléré ».

Tomou Traoré

Related posts

Report des élections: le FNDC prend acte et annonce de nouvelles manifestations

tsegbaya

Corruption à la FIFA : trois anciens cadres du football nord-américain suspendus à vie

tsegbaya

1958-2018 ! Soixante ans de souveraineté pour les Guinéens (Par O. Cissé de Bma)

tsegbaya