24 avril 2019
Soleil FM

Le ministre Aboubacar Sylla parviendra-t-il à satisfaire les citoyens de Kaporo-Rails ?

Guinée société Infos

Les habitants de Kaporo-rails ont rencontré ce lundi 17 septembre, le ministre des transports  Aboubacar Sylla au siège de son parti à Taouya dans la commune de Ratoma. En toile de fond, exposer leurs inquiétudes  face à la situation dont ils sont confrontés. Le gouvernement les contraint de libérer les lieux d’ici le 30 septembre prochain.

C’est un  sentiment de désolation et de tristesse qui se lisait sur le visage de ces habitants de Kaporo Rail.  Situé dans la commune de Ratoma, ils ont à peu près deux semaines pour quitter les lieux.  Ousmane BALDE, citoyen dudit quartier explique : « Certains habitent cette zone de kipé2 , il y’a près de 40 ans ou plus. Monsieur le ministre, nous souhaitons ardemment votre intervention auprès des plus hautss autorités du pays pour éviter un nouveau drame à nos populations innocentes. Nous rappelons que le chef de l’Etat en personne lors de sa visite du 4 mai 2015 au centre directionnel a déploré la manière cavalière que la casse de 1998 a été conduite ».

Le ministre des transports  a apprécié la démarche de ces citoyens. Selon lui, il faut définir un éventuel dédommagement.

« Je trouve que c’est une très bonne démarche de s’expliquer y compris devant les autorités. Je crois que je suis très sensible à la souffrance de mes compatriotes comme tous les guinéens. Il est extrêmement difficile évidement de libérer les locaux qu’on a occupé depuis les décennies dans un délai aussi réduit en plein hivernage et sans que les conditions d’un éventuel départ ni d’un éventuel dédommagement, indemnisation et recasement n’ai été auparavent défini », précise Aboubacar SYLLA.

Pour finir, le porte-parole du gouvernement promet de rencontrer les autorités afin de trouver solution à cette affaire.

« J’inscris votre démarche sur ce registre là. Ce qui me  concerne j’approcherais les autorités compétentes, j’en fais serment. Je les rencontrerai, je parlerai de ce problème et je donnerai évidement mon point de vue que je ne peux pas publiquement exprimer ici mais et que je présenterai aux autorités  à mes collaborateurs et de manière à ce que cette question trouve une solution, dans l’intérêt vraiment de nos populations ».   

 

Cette rencontre semble avoir donné une lueur d’espoir aux habitants de Kapora-Rail visés par ce déguerpissement.

 

Koumba Nessy Kamano

 

 

 

Articles Similaires

Assainissement du fichier des enseignants : le SLECG et l’USTG menacent…

tsegbaya

Pédophilie : les Etats-Unis accuse le pape de protéger un cardinal pédocriminel

tsegbaya

Urgent: les femmes de l’opposition dans la rue mardi prochain

tsegbaya

Huit-millions pour les enseignants : les négociations reprendront le 29 août prochain

tsegbaya

Le pacte mondial pour des migrations sures, ordonnées et régulières adopté à Marrakech

tsegbaya

Education: l’opération de recensement des fonctionnaires enseignants démarre lundi 18 mars à Conakry selon Dr Alpha Amadou Bano Barry

tsegbaya