23 juillet 2019
Soleil FM

Le mouvement « Ma Cause » dit OUI à une nouvelle constitution

Guinée politique Infos

La Plateforme Nationale du Mouvement « Ma Cause » appelle les citoyens guinéens au bien-fondé d’une nouvelle constitution. Dans une rencontre d’échange avec les vices-maires de la capitale Conakry, sous le thème ‘’Nécessité d’une nouvelle constitution’’, cette structure membre de la Coalition Citoyenne de la Société Civile a invité ses adversaires à laisser le peuple se prononcer sur le sujet. C’est le Gouvernorat de la ville de Conakry qui a servi de cadre à cette rencontre.

Pour ou contre une nouvelle constitution ? C’est le débat qui fait couler beaucoup d’encres et de salives en Guinée. Pour le coordinateur de la Plateforme « Ma Cause », leur détermination est de mise pour atteindre le bout du tunnel. Alhassane Camara explique : « La coalition citoyenne travaille sans relâche. Certes le chemin est long, nous y parviendrons avec succès et persévérance dans l’intérêt de la Guinée et des Guinéens ».

Rien ne sert de s’insulter ou de se quereller, estime le premier vice-maire de Kaloum. Selon lui, chacun est libre de se prononcer sur le débat sans violence. « Je ne peux pas me cacher ni cacher mon opinion. Je ne dis pas que vous êtes tous favorable à cette nouvelle constitution mais dites à tout le monde que le premier vice-maire de Kaloum est favorable ».

Invité à cette rencontre, le parlementaire Aboubacar Soumah pense que ce débat est stérile. Il poursuit son intervention en disant que peu importe la durée de la fin du second et dernier mandat du président Alpha Condé, il lui faut passer ce cap. « On me dira pourquoi le président n’a pas initié une nouvelle constitution dès sa prise de fonction en 2011 ; également celle de 2015, l’Etat est une continuité. Même s’il lui reste deux minutes pour terminer son mandat, il a le droit constitutionnel ».

 

Les organisateurs soutiennent leur position en laissant entendre que leur combat est loin d’un troisième mandat. C’est pour permettre aux filles et fils du pays, une disposition qui reflète ses réalités.

 

SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

 

Articles Similaires

Affaire Khashoggi : le Sénat inflige un désaveu à Donald Trump

tsegbaya

Paul Put accusé d’avoir mis enceinte une jeune guinéenne de 20 ans (Aminata.com)

tsegbaya

Affaire Kaporo-Rails : avocats des habitants indignés-le ministère de la ville ne recule pas !

tsegbaya

Sékou Kouréissy Condé pense qu’il faut lever l’équivoque entre le troisième mandat et la révision constitutionnelle

tsegbaya

Ajustement du prix des produits pétroliers à la pompe : communiqué du gouvernement

tsegbaya

Le balai citoyen compte soutenir Kèlèfa Sall jusqu’au dernier souffle

tsegbaya