Soleil FM
Guinée politique Infos

Le prochain remaniement gouvernemental découlerait-il d’un règlement de compte ? Tout porte à le croire

Le Coronavirus semble cacher beaucoup de choses. En tout cas, c’est ce qu’on a compris dernièrement alors que l’annonce d’un hypothétique remaniement du gouvernement soulève et amplifie des déclarations qui sont à la limite de la rumeur et de la vérité. Mais l’information ne sort -elle pas souvent de la rumeur ?

Après Cheick Taliby Sylla, actuellement out du gouvernement, d’autres ministres vont également quitter le navire. Ceux à la tête des départements de l’information et de la communication, des travaux publics et des télécommunications, seraient les premiers visés.  

Le dernier trainant auparavant un antécédent, le Président de la République serait remonté contre les deux premiers précités, à cause d’un détournement de dons destinés à l’Agence Nationale de la Sécurité Sanitaire (ANSS). Ils seraient les acteurs principaux de cette malversation. Selon les informations reçues, l’agence pilotée par Docteur Sakoba Kéita, qui a la gestion des malades de COVID-19, semble être en carence de presque tous ce dont elle a besoin, au moment où ces hauts-placés s’engraissent sans hésitation. On parle même de guimbardes (véhicules inusités) offert à l’ANSS, en lieu et place de moyens de déplacements confortables, qui existent d’ailleurs et dont seuls nos deux super-ministres peuvent nous en édifier.

Pour cette raison, ils risquent de ne pas continuer le chemin avec le nouveau gouvernement dont la nomination n’est maintenant qu’une question de jours, à moins que la pandémie ne reprenne le pas sur toutes les autres actions, notamment gouvernementales.

Et revenant sur le dossier ANSS, les tradi-praticiens ont le vent en poupe, puisqu’ils seront très bientôt reconnus par le service de Docteur Sackoba. C’est une dynamique d’ailleurs mondiale, surtout que le COVID Organic semble aussi intéresser maintenant l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Nouveau gouvernement ! Tenez-vous bien, les précités ne seront pas les seuls à partir. Il y’a bien d’autres ministres également.

D’ailleurs, le ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation semble être agité en ce moment. Selon les indiscrétions, son ministre reste sur son départ. Son hypothétique remplaçant viendrait-il de l’intérieur du pays ou serait-il un grand fonctionnaire au ministère de la sécurité … ?

Au ministère de la Justice, un éminent juriste, député actuel serait déjà pressenti pour prendre les rênes de ce département. Quant au ministre des sports, de la culture et du patrimoine historique, grand baroudeur politique, il serait appelé à d’autres fonctions.

Pour ce qui est du Premier-ministre, il continuerait sa mission malgré ses brouilles récentes avec une de ses collaboratrices, chargée du plan. D’autres indiscrétions affirment que celle-ci soutenue par beaucoup de clans, rêve toujours du palais de la Colombe.

Notons que c’est en de tels moments que les marabouts sont très consultés et se font plein les poches. Qu’en-est-il d’aujourd’hui ? Les choses se passent surement dans le noir, lorsque de l’autre côté, le sort de la pléthore de ministres conseillers à la présidence et sans orientation, qui se marchent parfois sur les pieds n’est pas encore su. S’en débarrasserait-on enfin ?

A côté de cela, une autre inquiétude ou une plutôt une interrogation ! Le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir, va-t-il imposer ses cadres dans ce nouveau gouvernement ? En tout cas, telle serait la dynamique du président de l’Assemblée Nationale.

Malgré le remue-ménage, Sèkhoutouréya reste calme. Cela est-il dû à la pandémie du Coronavirus ? En tout cas à 37 degré, personne n’y a accès.

Nous y reviendrons …

THERESA MARIA SEGBAYA

Related posts

Kamsar: un accident de la route fait 8 morts dont 2 enfants

tsegbaya

Guinée-Conakry : Enterrement dans la débandade au cimetière de Bambéto

tsegbaya

Deux ans de la disparition de Fidel Castro : ce que pense de l’homme Aminata Touré, mairesse de Kaloum

tsegbaya