Soleil FM
Guinée politique Infos

Le RPG Arc-en-ciel allume l’UFDG et l’UFR : «C’est un défi qu’on a lancé, il n’aura pas de chaos en Guinée le 1er mars»

Le RPG ARC-EN- CIEL demande à ses militants d’aller retirer leurs cartes d’électeur pour se rendre disponible le jour du vote. Au cours de son Assemblée générale ce samedi 22 février 2020 présidée par Hadja Nantou Chérif, le parti au pouvoir a connu l’adhésion de 189 militants de l’Union des Forces Républicaines-UFR, tous de la coordination des quartiers Coléah dans la commune de Matam.

Plus le jour du vote se rapproche, plus le débat sur le sujet devient intéressant. Malgré l’opposition du contre-pouvoir à ces élections, le parti dirigé par Alpha Condé lui, reste déterminé. Bangaly Camara, conseille ceux qui ne veulent pas s’associer à ces élections de rester chez eux : « dire que je vais empêcher les élections, c’est suicidaire. Nous, on ne veut pas de guerre. Mais nous allons sécuriser notre dignité au prix de notre vie », lance-t-il.

Convaincu par la vision et les acquis du parti, Francelin Condé, coordinateur du mouvement Action Citoyenne de Coléah, dit désormais soutenir sa nouvelle formation politique. Dans son allocution, il ne fait pas de cadeaux à son désormais ex-parti l’UFR.

« Nous venons d’un autre parti qui est sans vision, vous savez bien que la commune de MATAM appartient à quelle formation politique, mais en toute sincérité ils ne peuvent pas (émou nooma : dans la langue Soussou). Vu l’importance de la nouvelle constitution et des élections législatives, nous sommes prêts à apporter notre contribution », a-t-il promis devant l’assemblée.

Sory Sow, membre du bureau politique du RPG ARC-EN- CIEL rassure le peuple de Guinée ainsi que les militants du parti de rester sereins. Pour lui, il n’y aura pas de chaos, le jour de ces élections. « Le dimanche 1er mars, c’est un défi qu’on a lancé au peuple de Guinée, il faut qu’on le relève. Ceux qui disent que le dimanche c’est le chaos, il n’aura pas de chaos en Guinée. Le dimanche, le peuple de Guinée va voter en paix, va renter en paix et va dormir en paix. Lundi on va se réveiller en paix », affirme-t-il.

Tous les regards sont désormais tournés vers ce double scrutin. En tout cas le 1er mars bien qu’il soit le jour anniversaire de notre monnaie nationale, pourrait aussi être cette date qui va tracer un autre contour de l’histoire politique de la Guinée.

SEKOUBA CONDE ET SAMUEL DEMBA DUOLAMOU

Related posts

N’Zérékoré : le FNDC répond au président Alpha Condé sur la réouverture des sociétés minières

tsegbaya

Thaïlande: 9ème et 10e enfants évacués, course contre la pluie pour les derniers

admin

Port des masques obligatoires : qu’en pensent des citoyens ?

tsegbaya