18 juillet 2019
Soleil FM

Les abréviations non conventionnelles : les jeunes guinéens ne s’en passent plus !

faits divers Infos

C’est un phénomène qui devient du jour au lendemain un sujet préoccupant dans le système éducatif guinéen. Selon des observateurs, les abréviations abusives des mots constituent l’un des facteurs de la baisse du niveau des écoliers. Même s’il est évident que cette pratique est bien réglementée par le Larousse, la plupart des jeunes utilisent de nos jours les abréviations non conventionnelles.

Le SMS autrement dit système de courte écriture, est un paramètre instauré dans le téléphone pour faciliter la conversation entre deux personnes. De nos jours, l’utilisation de l’abréviation dans cette donnée affecte dangereusement le système éducatif. Souvent habitués par cette pratique, les élèves guinéens vont jusqu’à en abuser lors des évaluations.

Hébo Kolié, élève reconnait cette réalité elle déclare : « les abréviations me permettent d’être rapide; sauf que parfois je les utilise sans me rendre compte, même parfois dans les devoirs et même dans les évaluations ».

Même son de cloche chez cet autre élève. Selon  Siba Kolié cette nouvelle forme d’abréviation ne va pas sans conséquence bien qu’elle lui permette d’être rapide dans la prise de notes. « Les SMS me permettent d’être rapide dans les prises de notes, mais parfois je les utilise sans me rendre compte dans mes devoirs. C’est un mal nécessaire », affirme-t-il.

A ce stade, cette réalité n’honore ni élèves ni encadreurs. C’est pourquoi, ce professeur de philosophie, invite les écoliers guinéens à plus de responsabilité.

pour Pierre Kolié : « L’ abréviation est un système qui favorise la prise de note et même dans les leçons. Mais l’utilisation abusive fait que les élèves ont ignoré l’orthographe de certains mots. Donc j’appelle les élèves à faire plus de lecture afin de leur permettre de connaitre l’orthographe des mots ».

 

Samuel DUOLAMAOU

 

 

 

Articles Similaires

FESATEL : Abdoulaye Barry encore secrétaire général du syndicat pour cinq ans

tsegbaya

Journée nationale des aidants : pourquoi pas en Guinée ?

tsegbaya

Conakry : célébration de la douzième assemblée générale de l’organisation de la jeunesse musulmane en Afrique de l’Ouest

tsegbaya

Conakry: Fin des travaux des journées nationales de concertation sur le Hadj 2019

tsegbaya

Politique: vers la création d’une nouvelle coalition avec Sidya Touré ?

tsegbaya

Affaire Diaraye Baldé : Moussa Yéro n’a pas de preuve, selon Maitre Pépé Lamah, avocat de la partie civile

tsegbaya