Soleil FM
Guinée politique Infos

Les armes légères au menu d’une rencontre entre parlementaires à Conakry

Des parlementaires guinéens échangent depuis ce mercredi 19 septembre 2018 à Conakry sur la mise en œuvre du traité sur le commerce des armes légères en Afrique de l’ouest et du Sahel. Ce séminaire régional qui durera deux jours regroupe plusieurs parlementaires de cinq pays de l’Afrique de l’ouest. La rencontre vise à impliquer les élus des différents pays, sur les enjeux de ce fléau.

Cette rencontre financée par la fondation allemande Conrald Adenauer a été rehaussée de la présence du président du parlement guinéen, du ministre de la défense, celui de la justice et le chef d’Etat major général des armées. Dans le monde principalement en Afrique, les vingt cinq dernières années restent marquées par plusieurs conflits, les quels ont fragilisés les pays faibles.

Dans le reste du monde la sécurité transfrontalière est l’une des questions qui préoccupe toutes les grandes puissances. Selon le dernier rapport des nations unies, la plupart des crises en Afrique sont alimentées par des armes légères.

Dans son discours d’ouverture la présidente de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale guinéenne a rappelé les démarches qui ont abouti à l’organisation de cette rencontre. Selon Honorable Docteur Djènè Saran Camara sur 47 derniers conflits dans le monde 45 ont été entretenus par les armes à cause de la facilité dans le transport et leur faible cout.

C’est pourquoi a insisté l’ancienne ministre, cette préoccupation doit être l’affaire de tous les Etats pour une sécurité interne et une paix durable dans l’espace ouest africain.

Pour rappel, la quasi-totalité des Etats de l’Afrique de l’ouest ont été secoués par des crises interne, des guerres civiles rébellion et autres. Entre autres le Libéria, la sierra Léone, la Guinée Bissao, le Mali et autres. C’est pourquoi au nombre des priorités de la troisième république figure en bonne place la reforme du secteur de la défense et de sécurité.

Présidant la cérémonie, le président du parlement a d’abord félicité l’armée guinéenne pour sa bravoure et son courage. Honorable Claude Kory Kondiano a enfin exprimé son souhait de voir cette rencontre aboutir à des conclusions profitable à tous les Etats. ‘’ les armes sont aujourd’hui détenus et manier par des personnes des organisations non étatiques, c’est pourquoi nous devons y veiller sur leur circulation pour préserver la paix’’  a-t-il indiqué.

Au sortir de ces deux jours d’échanges les élus des différents pays vont  harmoniser leur position afin d’adopter une démarche commune face à ce fléau.

 

Mohamed Lamine Yansané

 

Related posts

“Vive les chinois”, scandent les passagers sur le pont de Linsan

tsegbaya

Rentrée des classes: l’Association Scolaire et Estudiantine de Guinée interpelle l’Etat

tsegbaya

Les médecins se mobilisent pour convaincre les familles à accepter de faire vacciner leurs enfants

tsegbaya