Partager
Les ateliers de couture à l’approche du mois de ramadan à Conakry

Les ateliers de couture à l’approche du mois de ramadan à Conakry

Jour J-10 de la fête du mois de ramadan, malgré la cherté de la vie dans la cité les préparatifs s’annoncent à grand pas. Dans les ateliers de couture, les clients bousculent en longueur de journée. Par endroit on assiste à des disputes entre maitre tailleur et propriétaires d’habits.

A l’occasion de chaque fête de ramadan, nombreux sont les musulmans qui cousent des nouvelles tenues. Une occasion pour eux de rendre visite aux parents, amis et connaissances, afin de se souhaiter mutuellement une bonne fête. Pour satisfaire la clientèle, certains couturiers passent la nuit dans les ateliers pendant ces dix derniers jours du mois. Mamadou Diallo est maitre couturier. « Ce travail n’est pas facile. Parfois quand tu prends trop d’habits  et la fête arrivera sans que tu ne les finisses. Donc ça va nous créer des conflits. C’est pourquoi je ne prends plus d’habit car il ne reste plus assez de temps. Ce que j’ai pris, je sais que ça va finir avant la fête. Je passe la nuit avec mes apprentis maintenant dans mon atelier en travaillant. »

Rencontré dans un atelier de couture, ce client indique que le mensonge et les faux rendez-vous sont les plus grands maux des tailleurs pendant cette période. Yaya Kourouma. « Certains tailleurs ne sont pas sérieux. C’est à cause de leurs faux rendez-vous qu’ils sèment la pagaille au sein de leur lieu de travail. Cela fait deux semaines que j’ai envoyé mon habit mais jusqu’à présent ce n’est pas fini .S’ils savent qu’ils ne peuvent pas faire un travail, ils n’ont qu’à le dire. C’est à nous maintenant de décider si on peut attendre ou envoyer chez un autre tailleur »

cette autre cliente se dit inquiète. Aminata Doumbouya. « je suis venue pour coudre mon habit de fête. Mais j’ai peur  pour ne pas  que la fête trouve c’est pas fini. Par ce que les tailleurs même s’ils savent qu’ils ne vont pas finir , ils vont te rassurer qu’a même. Parfois les coutures que tu envoies  c’est le contraire de ça qu’ils vont coudre alors que ils sont chers. »

Par anticipation bonne fête à tous les fidèles musulmans de la Guinée et du monde entier.

Aissata Sacko   

Laissez un commentaire