Soleil FM
Guinée politique Infos

Les employés de Conakry-Express réclament 4 mois de salaire non payés

Les travailleurs du train Conakry-Express demandent l’implication du ministre des transports Aboubacar Sylla dans le payement des 4 mois d’arriérés de salaire.  Selon leur porte-parole, un mémorandum a été adressé à ce département mais sans suite.

Cette affaire fait suite au non payement des arriérés de salaire et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Après 10 ans d’activités avec quelques mois de salaires impayés et sans contrat de travail avec l’Etat guinéen, ces travailleurs veulent régulariser leur situation : « Depuis 2010, le train a commencé de rouler et les travailleurs sont là. Non seulement, on n’a pas eu un emploi garanti, on n’a jamais eu la couverture sociale. Notre emploi a toujours été très précaire. Vous voyez des mois impayés, chaque fois vous faites 4, 5 et 6 mois à l’arrêt sans salaire ni rien. L’Administration des chemins de fer, on ne dit pas que tout ce qu’ils ont fait est mauvais, on ne dit pas qu’on n’a pas d’espoir avec elle. Mais, l’espoir est peu », nous a confié Ibrahima Camara, porte-parole des travailleurs.

Après plusieurs tentatives de négociations avec l’administration de Conakry-Express, ces travailleurs souhaitent l’implication du ministre des transports « On a écrit une demande d’audience dans laquelle nous avons signalé certains points relatifs à nos conditions de vie et de travail. Nous lui avons indiqué non seulement les mois impayés, et on lui a toujours demandé afin qu’il facilite notre formation parce qu’il n’y a pas eu de formations avec les Chinois. Nous nous débrouillons pour que le train marche. Peut-être, il est informé mais on n’a pas encore reçu de réponse. » a expliqué notre interlocuteur. 

A la question de savoir si cette démarche conduira à une grève des travailleurs en cas d’insatisfaction, le porte-parole répond : « Il ne faut pas chaque fois passer par des grèves surtout en ce moment de la pandémie de Coronavirus. C’est pourquoi nous avons exclu toute idée de grève et nous lançons une doléance auprès du ministre des transports pour que nous le rencontrions et que nous parlions de notre situation. »

A rappeler que la gratuité dans le train Conakry-Express fait partie des mesures d’accompagnement de l’état d’urgence sanitaire du gouvernement de Dr Ibrahima Kassory Fofana.

Lansana Condé

Related posts

Le FNDC appelle ses démembrements à rester vigilants et à se tenir prêts pour répondre à ceux qui veulent détruire notre pays (Déclaration)

tsegbaya

Violences à Kindia : communiqué du gouvernement

tsegbaya

Effondrement du viaduc à Gênes : le groupe autoroutier mis en cause par le gouvernement

tsegbaya