Soleil FM
  • Accuail
  • Guinée société
  • Les futurs pèlerins en colère demandent le départ du secrétaire général des affaires religieuses
Guinée société Infos

Les futurs pèlerins en colère demandent le départ du secrétaire général des affaires religieuses

Calvaire des futurs pèlerins guinéens à 4 jours du départ du dernier convoi vers les lieux saints de l’islam. Au centre islamique de Donka, ils sont des centaines à s’impatienter dans l’espoir d’être dans ce dernier convoi. Difficile de déceler les vraies causes de ce retard, plusieurs candidats au pèlerinage 2018 évoquent tout de même des soucis avec l’avionneur, c’est-à-dire la compagnie devant transporter les pèlerins.

Pour l’année 2018, ils sont un peu plus de 7000 pèlerins à s’inscrire pour le hadj cinquième pilier de l’islam. Ces fidèles ont été repartis en vingt-quatre convois pour un coût de 41 millions 250 mille francs guinéens par personne.

Arriver dans la cour du centre islamique de Donka situé dans la commune de Dixinn, c’est la colère et la frustration qui se lisent sur les visages des futurs pèlerins. Étalés à même le sol sur des tapis et des cartons depuis plusieurs jours, certains des candidats au pèlerinage passent la nuit à la belle étoile. Baldé Mamadou Bachir venu de Kamsar affirme avoir passé six jours dans les locaux. ‘’Depuis ma venue à Conakry il y a un mois, ma vie est entre la grande mosquée et le centre islamique’’, a-t-il précisé sur un ton pathétique.

Selon nos informations, l’ensemble des futurs pèlerins ont déjà réglé toutes les formalités administratives. Ce que déplorent tous et cela à chaque année c’est la mauvaise organisation du hadj guinéen. ‘’Chaque année ce sont les mêmes problèmes. Cela dénote un manque de compétence et de professionnalisme de la part de nos autorités’’, a laissé entendre un autre.

Cette année, le gouvernement avait prévu un peu plus d’une vingtaine de vols pour 7000 pèlerins. Mais à ce jour, le nombre de personnes en attente du départ dépasserait les deux vols restants. ‘’ Avant-hier mardi 7 août, le secrétaire général est venu nous dire que nous partirons tous, et ce jour, il y avait plus 1750 personnes ici. La nuit vers 22 heures, ils sont venus prendre 400 mais on apprend aussi que ces derniers sont toujours à l’aéroport. Le secrétaire général nous a fait comprendre qu’ils se sont entendus avec les responsables de la compagnie Ethiopian Airlines mais est-ce-que tout le monde ira ? Voilà la grosse question’’, explique un autre avec les larmes aux yeux, visiblement désespéré.

 

Démarré le 28 juillet dernier, le dernier convoi selon le programme officiel quittera Conakry le mardi 14 aout prochain. Dans le calendrier officiel, la fête de Tabaski est prévue pour le 22 aout et le 21 pour Arafat jour du hadj. Dans les services administratifs, aucun interlocuteur n’était disponible pour répondre aux interrogations des journalistes.

 

MLYansané

Articles Similaires

Bagarre à l’aéroport d’Orly : les rappeurs Booba et Kaaris restent en prison

tsegbaya

Le procès des évènements du 28 septembre nécessite près de 78 milliards de francs guinéens, selon Maitre Cheick Sacko

tsegbaya

Staples Has Discounted The iPad Mini 4 By $100

admin