Soleil FM
  • Accueil
  • santé
  • Les médecins se mobilisent pour convaincre les familles à accepter de faire vacciner leurs enfants
Infos santé

Les médecins se mobilisent pour convaincre les familles à accepter de faire vacciner leurs enfants

Lancée le 07 septembre dernier, la vaccination contre la poliomyélite prend fin ce mardi. Si certaines familles sont favorables à la vaccination de leurs enfants, d’autres par contre essuient un refus catégorique. Les familles réfractaires évoquent un manque de communication avec les agents de santé.

Chaque année, des campagnes de vaccination sont lancées sur toute l’étendue du territoire national. Pour le cas spécifique de la polio, les agents de santé se plaignent de la réticence dans certaines familles. Docteur Albert explique : « Nous faisons la campagne de porte en porte. Des fois, il y a des familles qui refusent mais il faut parfois qu’on se déplace en équipe parce que mes équipes se déplacent pour aller dans les familles s’ils ne parviennent pas à les aborder, ils me font appel et je viens pour faire une sensibilisation. Pas plus tard qu’aujourd’hui, on avait une famille qui a refusé de faire vacciner son enfant ».  

Sur le terrain, de nombreuses familles refusent de faire vacciner leurs enfants. Raison évoquée, le déficit de communication entre elles et les agents vaccinateurs. Fatoumata Sylla est femme de ménage. « Pour la première fois, j’avais refusé parce que je ne savais pas ce qui était dans les vaccins. Quand ils viennent donner ces vaccins, j’ai peur de la réaction de ce vaccin sur mon enfant parce qu’une fois, j’ai fait vacciner mon enfant et il a eu enflure, donc j’avais peur que ce même cas se répète mais finalement ils sont venus me sensibiliser et j’ai accepté. Je suggère qu’il y est une communication entre ces agents vaccinateurs et la population à moitié analphabète, si non ça ne peut pas aller »

Pour ce père de famille, faire vacciner ses enfants c’est prévenir certaines maladies. Mamadou Diallo. « Je conseil  aux parents de familles de laisser les enfants pour qu’ils soient vacciner, car c’est à travers la vaccination qu’on évite certaines maladies »

 

Il convient de rappeler que la poliomyélite est une maladie qui entraîne la paralysie des membres inférieurs des enfants. C’est pourquoi à chaque campagne, ceux âgés de 0 à 5 ans reçoivent une dose de vaccin en guise de prévention.

Elisabeth Haba

Articles Similaires

Arabie saoudite : plus de deux millions de fidèles entament le hajj à la Mecque

tsegbaya

Siguiri : les écoles publiques sont sans enseignants !

tsegbaya

Le général Mathurin Bangoura attendu le 1er octobre prochain à la barre

tsegbaya