19 mai 2019
Soleil FM

« Les nouvelles coupures qui seront mise en circulation viendront augmenter la masse monétaire en circulation », dixit Mohamed Kourouma.

Guinée économie Infos

Dès vendredi 1er mars prochain, de nouveaux billets de banque seront mis en circulation. C’est une annonce faite par la banque centrale de la république de Guinée. Suite à cette information, nous avons tendu notre micro ce mardi à un économiste qui affirme que cette nouvelle coupure n’aura pas d’influence sur la masse monétaire déjà en circulation.

Il s’agit des billets de 2000 qui viendront complétés la séquence 2 de notre famille de billet et des billets de 10.000 qui seront redimensionnés et modernisés selon le design des billets de la série 2015. Pour cet économiste, ces nouvelles coupures viendront augmenter la masse monétaire en circulation.

« Les nouvelles coupures qui seront mise en circulation viendrons augmenter moi je pense bien, la masse monétaire en circulation. Quand celle-ci est augmenter généralement, ça crée ce qu’on appelle l’inflammation. Mais je pense que ça ne serait pas le cas parce qu’il y aura une injection et une éjection c’est à dire la quantité de coupure injectée sera également injecté », dira Mohamed Kourouma.

Malgré sa faiblesse dans les transactions bancaires avec d’autres monnaies étrangères, force est de reconnaitre que le franc guinéen est d’une grande valeur et joue un rôle prépondérant à l’intérieur du pays ajoute notre interlocuteur.

« Quand t-on parle des avantages du FCFA, c’est par rapport à la facilité des échanges entre les économistes nationales et le franc guinéen ne peut pas faire autant, ça c’est un blocus pour l’économie guinéenne. Mais le franc guinéen a un intérêt interne, donc un intérêt national pour les guinéens. Les francs guinéens nous donne la possibilité souvent de faire ce qu’on appelle la création monétaire. On pallie à certaines de nos dépenses et après nous passons à l’éjection », explique t-il.

Pour cet économiste, les autorités doivent avoir une politique pour amener les utilisateurs à avoir beaucoup plus confiance à leur monnaie afin qu’elle continue de circuler.

Simone Ouendouno

Articles Similaires

Côte d’Ivoire : des maliens emprisonnés depuis 2 ans sans jugement

tsegbaya

Guinée : l’homme est désormais libre de choisir entre la polygamie et la monogamie

tsegbaya

Lancement officiel de l’atelier de réalisation du Répertoire opérationnel africain des métiers et des emplois (ROAME)

tsegbaya

Guinée : coup de projecteur sur les conditions alarmantes de vie et de travail des journalistes (Grand reportage…)

tsegbaya

1er novembre 2018 : le jubilé de diamant de l’armée guinéenne célébré dans la morosité !

tsegbaya

Conférence sur le SIDA : bonne nouvelle pour la Namibie (RFI)

tsegbaya