Partager
L’Éthiopie met fin à son litige frontalier avec l’Érythrée

L’Éthiopie met fin à son litige frontalier avec l’Érythrée

C’est hier le 5 juin que la coalition au pouvoir en Éthiopie a annoncé avoir décidé de mettre en œuvre pleinement les conclusions d’une Commission Internationale Indépendante qui avait délimité en 2002 le tracé de la frontière commune avec l’Érythrée, source de vives tensions militaires entre les deux pays.

En effet, suite aux conclusions de la Commission de démarcation mise en place pour la circonstance, le gouvernement éthiopien a décidé de mettre en œuvre pleinement l’accord d’Alger qui a été signé en 2000 et qui prévoyait mettre fin au conflit fratricide entre les deux pays .Cette bonne nouvelle est annoncée par le Front démocratique révolutionnaire du peuple éthiopien (EPRDF, coalition au pouvoir en Éthiopie) dans un communiqué.

L’EPRDF dans un  communiqué déclare que : « Le gouvernement érythréen devrait adopter la même position sans condition préalable et accepter notre appel à restaurer la paix trop longtemps perdue entre les deux pays frères, comme c’était le cas auparavant ».

80 000 morts déjà

Il faut rappeler, le nouveau Premier Ministre Abiy Ahmed avait promis lors de son discours d’investiture en avril de travailler à restaurer la paix avec l’Érythrée. Après que l’Érythrée ait accédé à l’indépendance en 1993, privant le pays de son accès à la mer rouge, les deux voisins s’étaient affrontés entre 1998 et 2000, en raison de divergences sur la démarcation de la frontière.

Ce conflit qui avait fait plus de 80 000 morts s’était achevé avec la signature d’un accord de paix signé en 2 000 à Alger, tandis qu’une commission d’arbitrage soutenu par l’ONU avait tranché sur le tracé de la frontière. Bien que la localité de Badme ait été attribuée à l’Erythrée, l’Ethiopie avait continué sa main mise sur cette partie du territoire.

Depuis, les deux pays maintiennent de nombreuses forces militaires à leur frontière de 1.000 km de long et des affrontements périodiques qui sont à craindre laissent une vague de doute quant au respect des engagements de part et d’autre. Attendons de voir.

Soleil-FM

Laissez un commentaire