20 juin 2019
Soleil FM

Licenciement à Bonheur FM : les journalistes plus motivés que jamais dans la quête du rétablissement de leur droit

Guinée société Infos

Le collectif des journalistes licenciés de la radio bonheur FM ne comptent pas reculer. Ce jeudi 16 août, ils ont échangé avec les hommes de médias à Coléah. Objectif, faire le point de l’évolution de la situation depuis leur licenciement.

 

Depuis le 16 avril dernier, le collectif des journalistes licenciés de la radio bonheur ont lancé un préavis de grève. Un avis qui faisait suite à de multiples tentatives auprès des autorités afin de revoir leur condition de vie et de travail mais en vain. Mamadou Samba Sow, porte-parole de ce collectif revient sur l’historique de ce conflit. « Lorsque la grève a été lancée, nous sommes passés par des sages proches de lui, pour demander à ce que le patron cherche à nous recevoir pour qu’on discute sur les points de nos revendications. Après plusieurs tentatives, finalement il a accepté de nous recevoir. On s’est rencontré. On a exposé la situation. Les médiateurs ont parlé. Le patron dans la salle a gardé le silence. Il est resté silencieux. On est resté comme ça. Il a dit qu’il va répondre. Deux semaines après, il n’y a pas eu non plus et finalement les médiateurs  même étaient au regret de nous annoncer qu’ils se retirent, compte-tenu du fait que le patron n’a pas voulu donner de réponse ».

Compte-tenu du silence du responsable de ce medium, le collectif a décidé de renvoyer le dossier au tribunal du travail.  Mamadou Samba à nouveau. « L’inspection a adressé trois convocations à notre patron pour qu’il vienne à une rencontre au cours de laquelle on pouvait tenter de concilier les deux positions. Et  il a fait fie de toutes ces trois convocations et finalement on n’a pas eu d’autre choix que de transférer le dossier au tribunal. Au moment ou nous sommes, le dossier est au niveau du tribunal du travail. Nous attendons la fin de la vacance judicaire pour que  la procédure soit engagée ».

 

Selon le conférencier, le patron de ce medium mène actuellement des démarches afin de résoudre ce problème à l’amiable. Un collectif qui ne compte plus reculer. Ils promettent de poursuivre le dossier jusqu’au bout.

ELISABETH HABA

 

Articles Similaires

Le Président Alpha Condé inaugure les hôtels Onomo et Kaloum

tsegbaya

« Vive les chinois », scandent les passagers sur le pont de Linsan

tsegbaya

The Art of Photography as Therapy for Your Clients

admin

Viol collectif à Kéitaya : un présumé violeur arrêté

tsegbaya

Journée internationale de la radio : l’édition 2019 célébrée sous le signe du dialogue, la tolérance et la paix

tsegbaya

Maroc-UE : le nouvel accord de pêche enfin validé (jeune-Afrique)

tsegbaya