Soleil FM
  • Accueil
  • Guinée politique
  • L’Institut National de Recherches Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro offre des bourses aux élèves guinéens
Guinée politique Infos

L’Institut National de Recherches Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro offre des bourses aux élèves guinéens

Le concours de recrutement des bacheliers guinéens pour l’institut polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro a été lancé ce lundi 27 août à Conakry. Cent dix-neuf (119) bacheliers guinéens seront retenus à l’issue de ce test. L’initiative est fruit d’un partenariat signé entre cet institut et celui de Gamal  Abdel Nasser de Conakry.

C’est dans le cadre de la redynamisation du système éducatif guinéen que ce partenariat est signé entre  l’Institut Polytechnique Houphouët-Boigny de Yamoussoukro et l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Ce sont des bacheliers en sciences expérimentales et mathématiques qui sont concernés par ce concours. Bingo Mady Touré, le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique déclare : « l’Institut National de Recherches Félix Houphouët-Boigny  de Yamoussoukro en Côte D’Ivoire a signé un accord avec l’Institut Polytechnique de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. C’est ce qui fait que nous organisons ce concours pour la deuxième année consécutive. L’année passée, nous  avons pu placer quelques jeunes  y compris certains en Master. Ce concours de ce matin concerne 129 jeunes détenteurs de BAC sciences expérimentales et mathématiques ayant obtenus le Baccalauréat avec  une moyenne inférieure ou égale à douze ».

Les bacheliers retenus à ce concours  bénéficieront de cinq ans de formation dans les filières de l’ingénierie. « Ce concours qui est organisé est uniquement pour la formation d’ingénieurs. Les bacheliers qui auront réussit à ce concours recevront une formation de cinq ans. Car une possibilité de reprise de chaque cycle est prévue pour une fois. A l’école préparatoire, c’est deux années, on lui donne la possibilité de reprise une fois. Le cycle ingénieur, c’est trois années mais une année est prévue pour une reprise. Donc l’ensemble fait sept années au lieu de cinq ans. L’Institut même à six grandes écoles  comptant les spécialités : vous avez l’école des mines, des travaux publics, une école des formations continues », a précisé Docteur Kessé, chef de mission à l’institut polytechnique Houphouët-Boigny.

 

Pour la journée de ce lundi 27 août, les candidats  ont été évalués dans les épreuves d’anglais, culture générale et celle scientifique.

Articles Similaires

Dernière minute/Cour constitutionnelle: la désignation du nouveau président réportée

tsegbaya

Affaire Diaraye Baldé : Moussa Yéro n’a pas de preuve, selon Maitre Pépé Lamah, avocat de la partie civile

tsegbaya

Ibrahima Bangoura à propos de feu Abdoulaye Sylla : « il faisait des interventions tranchantes et remarquées pour la défense de Boké »

tsegbaya