Partager
L’opposition vers une nouvelle serie de manifestations

L’opposition vers une nouvelle serie de manifestations

L’opposition républicaine s’est réunie ce vendredi pour tirer des leçons de sa série de manifestations organisée au cours de la semaine qui s’achève. La rencontre s’est tenue au Quartier Général de l’UFDG sis au quartier Hamdallaye. Pour la semaine qui s’annonce, le contre-pouvoir projette une nouvelle série de protestations à Conakry et dans certaines préfectures. L’objectif, selon les organisateurs est de pousser le régime en place à donner le vrai résultat du scrutin dernier des communales.

Selon le porte-parole du jour, le maire n’a aucun pouvoir d’autoriser ou empêcher la tenue d’une marche sur un itinéraire. Déterminé à aller jusqu’au bout, l’opposition guinéenne, poursuivra ses activités de protestation jusqu’à la satisfaction de ses revendications. Un droit reconnu par la constitution guinéenne en son article 10  souligne Alhousseny Makanera Kaké qui déclare que : «La loi n’a pas dit à monsieur le maire de  pouvoir changer l’itinéraire. Aujourd’hui   nous sommes dans une situation où c’est la population elle-même qui revendique son suffrage. Est-ce qu’on peut refuser à un citoyen qui a voté pour quelqu’un et  on a considéré que son vote est nul. Nous ne pouvons jamais accepter quel que soit le prix à payer qu’on nous refuse de manifester sur un territoire guinéen ».

 

Il revient pour lancer un appel aux forces de l’ordre à plus de responsabilité dans le maintien d’ordre il déclare que :

« On a remarqué que nous avons été gazé pendant qu’on était en train d’exercer notre droit consacré par la loi dans son article 10. Nous condamnons ces actes posés par notre  police et nous les invitons à plus de responsabilité dans l’encadrement de la manifestation».

Pour continuer toujours son élan, l’opposition appelle ses militants à faire du 27 mars une journée ville morte.

Cette journée sera suivie par le sit-in des femmes mercredi 28 à Kaloum devant les locaux du Ministère de la Justice. Apres la  semaine du 26 l’opposition se transportera dans les capitales régionales de l’intérieur où elle tiendra des manifestations. Ces séries de protestations débuteront dans la ville de Boké selon son porte-parole.

AMINATA CONDE

Laissez un commentaire