Partager
L’Union africaine prend désormais son destin en main

L’Union africaine prend désormais son destin en main

Bientôt une indépendance financière pour l’union africaine. Désormais, il sera prélevé 0,2% sur toutes les importations au port. Ce montant va désormais servir à financer les activités de l’organisation. Parallèlement à cette convention, le parlement a également voté ce mardi à l’unanimité, deux accords de prêt. L’un vise à soutenir les structures sanitaires et l’autre sur le développement du secteur agricole. 

Depuis sa création, l’essentiel des ressources financières de l’union africaine vient de l’occident. Une situation qui a rendu l’institution dépendante des autres grandes organisations similaires. C’est pour donc insuffler un nouveau dynamisme que les chefs d’Etat du continent ont adopté à l’unanimité cette disposition.

Compte tenu de l’impact de cette convention pour l’indépendance des pays noirs, ce texte n’a pas été examiné en commission ni en inter commission, a indiqué le rapporteur général du parlement à l’assistance. Dans son rapport, Honorable Alpha Mohamed Diallo a indiqué que plusieurs produits sont exonérés de cette taxe, entre autres, ceux en provenance des pays africains et des dons.

Le deuxième texte voté est l’accord visant le développement du secteur agricole. Le prêt consiste à améliorer la production céréalière dans plusieurs villes du pays.

Un autre accord de prêt signé entre la Guinée et l’Italie a également fait l’objet de vote par le parlement. Cette enveloppe qui s’élève à 20 millions d’euros vise à construire, rénover et équiper plusieurs structures sanitaires du pays. Des structures sanitaires ayant montré leurs limites pendant le passage du virus Ebola en Guinée.

                                                                                      

ML Yansané

 

 

Vos commentaires