Partager
Maladie d’Alzheimer : où en est-on ?

Maladie d’Alzheimer : où en est-on ?

Alors que la journée mondiale contre la maladie d’Alzheimer a lieu le 21 septembre prochain, la communauté scientifique et les pouvoirs publics restent mobilisés contre ce fléau qui détruit lentement la mémoire et la vie des malades. Bilan, traitements, espoirs… où en est-on ?

La maladie d’Alzheimer est une maladie dégénérative qui provoque la destruction des facultés cognitives et de la mémoire. Peu à peu, les souvenirs s’effacent, les noms et les visages se mélangent, et les petits gestes de la vie quotidienne deviennent prisonniers d’un cerveau qui se détériore inexorablement. L’humeur et le comportement changent, et c’est tout un monde personnel qui s’écroule.

Etat des lieux en France

Dans l’Hexagone, il y aurait près d’un million de personnes touchées à divers niveaux par cette maladie. La France est un des pays où le nombre de malades est le plus élevé. D’après l’association France Alzheimer, il y aurait 225 000 nouveaux cas par an, mais seulement 50% des malades diagnostiqués. En 2020, un Français sur quatre de plus de 65 ans sera touché par la maladie : l’ampleur du problème est effrayante.

Des proches touchés directement

Aux côtés des malades, plus de 2 millions de proches aidants (famille, amis, etc.) constituent un groupe de personnes affectées directement par ce fléau, parfois sans avoir les moyens d’y faire face convenablement. Les coûts des maisons de retraite ou établissements spécialisés sont souvent prohibitifs, et certaines familles doivent donc assumer cette charge seules. Des associations proposent des formations gratuites pour les aidants, afin de leur donner les conseils et techniques nécessaires pour s’occuper de leurs proches.

L’action gouvernementale

Face à l’ampleur du problème, les gouvernements successifs de ces dernières années ont lancé des actions afin d’appréhender au mieux le problème. Crée en 2014, le Plan national Maladies Neurodégénératives 2014-2019 comprend trois priorités : améliorer le diagnostic et la prise en charge des malades, assurer la qualité de vie des malades et de leurs aidants, et développer la recherche.

Les traitements

Il n’existe aujourd’hui aucun traitement curatif de la maladie d’Alzheimer. Certains médicaments peuvent cependant être pris empêchant la destruction des neurotransmetteurs transportant l’information d’un neurone à l’autre. Ils sont surtout bénéfiques aux patients à un stade modéré de la maladie, et ne permettent pas de la stopper.

De l’espoir ?

La recherche est en marche et s’acharne à essayer de trouver des solutions, voire un remède. Début 2017, une étude américaine a mis en évidence les bienfaits potentiels d’une molécule appelée « oligonucléotide » qui pourrait inverser certains dommages neurologiques liés à la maladie d’Alzheimer. Certains chercheurs s’intéressent également à l’intelligence artificielle, qui peut aider à mieux comprendre les processus neurodégénératifs et ainsi peut-être mieux les combattre. Une chose est sûre : un effort continu dans de nombreux domaines est nécessaire afin de mieux gérer cette crise sanitaire et en atténuer au plus possible les effets dans les années à venir.

 

Source : femmes.orange

Laissez un commentaire