18 mars 2019
Soleil FM

Mamadouba Bangoura, chef de quartier de Lambanyi : « on regroupe les ordures mais on ne les enlèves pas »

Guinée société Infos

La campagne d’assainissement de la ville de Conakry lancée en grande pompe par le gouvernement entre dans son huitième mois. L’opération s’est poursuivie ce samedi 02 mars et vise à rendre propres les artères de la capitale guinéenne.

A Lambanyi, on veut plutôt redorer l’image du quartier afin d’être un exemple pour les autres à Conakry. Dès le matin très tôt, jeunes et femmes étaient en première ligne sous la houlette des responsables de quartier. C’est pourquoi, personne n’a voulu se faire compter cette opération de participation citoyenne à la campagne d’assainissement de la ville de Conakry.

Accompagner le gouvernement oui, mais assainir son milieu afin d’éviter les maladies est l’autre raison de la motivation des jeunes de ce quartier. Malgré cette détermination, le chef de quartier de Lambanyi évoque quelques difficultés.

«Vous avez vu ce matin la mobilisation, elle est de taille. Les jeunes et les femmes sont massivement mobilisés. Mais ce qu’il faut déplorer c’est qu’à chaque journée d’assainissement, on regroupe les ordures et on ne les enlève pas, finalement tout le quartier en profite et ça devient un dépotoir d’ordure, un dépotoir sauvage. Mais cette fois-ci, on nous a dit que ça ne serait pas le cas », explique Mamadouba Bangoura.

 

Tomou Traoré

Articles Similaires

Déclaration des forces sociale relative à l’arrêt de toute activité économique et professionnelle à partir de ce mardi

tsegbaya

Grève du SLECG: des enseignants condamnés par le TPI de Kaloum

tsegbaya

Crise à la cour constitutionnelle : le motif de destitution évoqué par les conseillers est infondé, selon le barreau de Guinée

tsegbaya

Fall’s biggest fitness trend would make rocky proud

admin

Mali : la réélection d’IBK crée joie et protestation

tsegbaya

La vaccination : un droit pour les enfants

tsegbaya