Partager
Mandiana : qui a assassiné le prédicateur saoudien Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri ?

Mandiana : qui a assassiné le prédicateur saoudien Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri ?

Mardi 16 janvier dans la soirée, le village de Kantébalandougou, situé à Mandiana a été le théâtre d’une scène ignoble, celle de l’assassinat d’un prédicateur saoudien. Les sources indiquent que Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri a reçu deux balles dans la poitrine, alors qu’il se trouvait sur une moto. Une situation qui prend une autre tournure par des règlements de compte.

Le prêche de Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri, cause de la mort Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri

Depuis ce meurtre, les réseaux sociaux sont abondés de la nouvelle. Plusieurs personnes ont décrié l’assassinat du religieux tué par balles, mardi 16 janvier dans la région de la Haute-Guinée. La victime était membre d’une mission de prédication et de construction de mosquées en Haute-Guinée.

La cause de ce meurtre serait liée à un prêche qui n’a pas été partagée par toute la population de la localité, notamment par la classe des chasseurs.

Les conséquences de la mort de Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri

Après la mort du prédicateur saoudien, c’est au tour du président des chasseurs traditionnels Balla Kanté d’être poignardé par un jeune religieux. Une réponse colérique pour exprimer le mécontentement sur le décès de Cheikh Abdel Aziz Atouwajeri. Le religieux, un très jeune dont l’identité reste pour le moment inconnue serait à la prison de Mandiana sous ordre du préfet.

 

 

Laissez un commentaire