Soleil FM
Guinée société Infos

Manifestations du FNDC : constat sur l’axe Lambagni – Ratoma ce mercredi

Les manifestations de la résistance du front national pour la défense de la constitution continuent de faire leurs effets sur les activités sur l’axe Lambagni – Ratoma ce mercredi. Des boutiques fermées, un manque de personnels enseignants dans les écoles et plusieurs stations de service à l’arrêt, voila le constat effectué par notre reporter Boura Bangoura.

Nombreuses sont les boutiques qui sont restées fermées ce mercredi entre Lambagni et Ratoma. Seuls quelques ateliers de coutures et de menuiserie sont ouverts. La circulation routière est peu dense malgré le calme qui règne sur ce tronçon, on remarque un manque avéré de transport en commun. Quelques stations services servent du carburant aux usagers à Nongo et Kaporo, mais la plupart des stations ouvertes sur cet axe ne distribuent pas de carburant. Peur d’être attaqués ou manque de carburant, les responsables des lieux n’ont pas voulu se prêter à notre micro.

Au marché de Kaporo, quelques boutiques à compter du doigt et des étalagistes soulagent les riverains. Au carrefour Centre émetteur, presque toutes les boutiques sont fermées. Par contre, les banques sont restées ouvertes aux clients. Aucun véhicule de la police ou de la gendarmerie n’était présent sur cette route.

Dans les écoles, le manque d’enseignants a obligé plusieurs administrations scolaires à libérer les élèves à partir de dix heures. A l’école primaire publique de Kaporo, c’est à la récréation que les quelques élèves venus pour suivre les cours ont été libérés pour faute de personnel enseignant.

A l’école primaire publique Kipé 2, exceptées les classes intermédiaires où certains enseignants n’ont pas été au rendez-vous, toutes les salles d’examen étaient en situation de classe.

Au collège Kipé, il n’y pas eu assez d’affluence des élèves, mais on remarque la présence de plusieurs enseignants dont la majeur partie dispensaient déjà les cours dans les classes.

Par ailleurs, au lycée Kipé, l’accès nous a été refusé par le responsable de l’établissement, qui soutenait sans pour autant fournir de preuves que toutes les salles sont en situation de classes. Selon le proviseur dudit lycée, Balla Diarra, les journalistes sont de mèche avec les manifestants.

Cette journée de mercredi, bien qu’elle ne soit pas émaillée de violences, a paralysé les activités à des endroits de l’axe Lambagni – Ratoma.

 

BOURA BANGOURA

Related posts

UE: L’Italien David Sassoli élu président du Parlement européen

tsegbaya

Samayah(Kindia) : inauguration d’un collège moderne flambant neuf par le ministre Mory Sangaré

tsegbaya

Jennifer Lopez Nailed the Metallic Shoe Trend Again on a Date

admin