Partager
Une marche sur fond de crise

Une marche sur fond de crise

Comme prévu, la marche de l’opposition républicaine a effectivement eu lieu hier jeudi , pour  exiger la publication selon elle, des vrais résultats issus des urnes .Cette marche qu’elle a Initialement  prévue sur l’autoroute Fidel CASTRO  avec pour itinéraire  le rond-point  de la Tannerie jusqu’à Bambeto via Le rond-point de l’aéroport,  a été orientée  sur la route Le Prince par les autorités.

C’est avec une foule immense réunie à Cosa ; que l’opposition a entamé sa marche pour rejoindre le rond-point de la Tannerie. Le  cortège de l’opposition  qui a  voulu emprunter l’Autoroute Fidel Castro à partir de la Tannerie qui était leur point de regroupement, et continuer ainsi jusqu’à Bambeto via l’Aéroport gbessia  a été empêché par les forces de l’ordre qui avaient bloqué  cet itinéraire  repoussant ainsi par coup de gaz lacrymogène les marcheurs vers la route Le Prince

Sur les raisons de ce blocage   le Colonel Bafoé déclare que : « La manifestation était autorisée sur l’axe Cosa -Bömböli-Bambeto et interdite sur l’axe Yimbaya -Tannerie-Aéroport. Le chef de file de l’opposition arrivé vers Cosa  au lieu de tourner et aller vers Bambeto ,  il a tenu il a été poussé certes par ses militants à descendre à tout prix à la Tannerie pour prendre départ mais puisque, nous les spécialistes de l’ordre il est mieux de faire de la prévention que de la répression ,nous avons mis notre dispositif depuis très tôt ce matin, ils sont venus malgré la présence massive de tout le dispositif de la police, ils ont offensé notre dispositif ».

AU demeurant ; nul ne peut se mettre au-dessus de la loi et que l’autorité de l’Etat doit être  restaurée par l’application des textes en vigueur et  il demande à l’opposition de respecter la loi.

Le Colonel Bafoé continue en déclarant que : «  La loi doit être appliquée et l’autorité de l’Etat doit être restaurée, pour ceux  qui cherchent  le pouvoir. Demain quand ils auront le pouvoir et que qu’une personne défie  leur autorité ils feront tout pour que leur autorité soit respectée et pourquoi pas hier les instructions qu’ils donnaient et qu’on exécutait et les choses rentraient dans l’ordre. Pourquoi ils vont refuser c’est ce qui fait que  cosa est propre  comment l’ordre règne parceque nous sommes là pour ça pour  l’ordre publique pour  eux-même ».

Dans son discours pour clôre  la marche , EHadj Celou Dalein DIALLOl le chef de file  de l’opposition a tout d’abord commencé par faire une rétrospection des précédentes manifestations avant de déplorer les violences enregistrées ces derniers temps et a invité  ses partisans et sympathisants à continuer la bataille jusqu’à la satisfaction de leurs revendications avant  d’annoncer  le maintien les manifestations à partir de la semaine prochaine.Il déclare que :

« On va vous donner le programme de la semaine prochaine , toute la semaine on va sortir, nous en discuterons demain et je vous félicite , pour votre courage , pour votre participation disciplinée à cette marchée , beaucoup d’entre nous ont reçu des gaz , mais c’est  le régime d’Alpha CONDE vous faire administrer des gaz et vous savez qu’il vous a fait administrer des balles réelles et beaucoup d’entre nous sont morts. Sur le plan de la lutte pour la démocratie pour les droits humains, l’instauration de l’Etat de droit dans notre pays, ce combat nous le continuerons jusqu’à la victoire».

 

IL est à noter que  de nombreux matériels ont été emportés ainsi que d’autres détruits  par des manifestants, trois motos et un véhicule calcinés appartenant aux policiers , le commissariat de police de Cosa  incendié et complément vidé de son contenu. Notons aussi que trois agents des forces de l’ordre ont été blessés au moment au moment où nous quittions les lieux.

Guillaume WILKINSON

Laissez un commentaire