17 juillet 2019
Soleil FM

meurtre d’un enfant d’à peine 4 ans à Gbessia : les parents exigent que justice soit rendue

Guinée société Infos

Les parents du petit Aboubacar Sidibé retrouvé mort le week-end dernier dans la fosse de leur voisin étaient face à la presse ce lundi 8 avril 2019. C’est pour alerter les autorités sur cette affaire afin que justice soit faite. Ils ont tenu ce point de presse à leur domicile au quartier Gbessia port 1 dans la commune de Matoto.

Selon les témoins, cette histoire remonte à janvier passé. Tout a commencé par des disputes entre la famille de la victime et celle de M. Fofana le voisin ce, autour d’un morceau de terre. C’est suite à ces querelles domaniales que le présumé auteur de ce acte  a proféré des menaces à l’endroit de la famille endeuillée. Mamadi Kanssan Doumbouya, l’oncle de la victime explique : « après tout, le monsieur à dit qu’il va causer des préjudices que le papa ne va jamais oublier dans sa vie. Il a ajouté qu’il va lui causer du tord. Il va lui faire un mal qu’il ne va jamais oublier. C’est après trois mois de ces disputes que l’enfant a été retrouvé chez lui. Imaginez ! C’était le samedi quand l’enfant a fini de manger avec son père aux environs de 17h. Maintenant le papa est parti à la prière. Quand il est venu, il n’a plus retrouvé son enfant. Entre temps, l’incriminé est allé dire aux locataires de ne pas se laver où se trouvait le corps de l’enfant. C’est après deux jours que l’un de ses fils qui se lavait a vu le corps de l’enfant ».                                             

Agé de 3 ans 7 mois, les résultats de l’autopsie ont révélé que  Aboubacar Sidibé a bel et bien été tué avant d’être jeté dans la fosse septique. Une situation qui accable tous les membres de la famille.

« J’avoue que nous sommes vraiment meurtries. Son papa n’arrive plus à travailler. Il ne dort plus. Sa maman quant à elle, se trouve gravement malade depuis l’annonce de la mort de son unique fils », a ajouté Mamadi Kanssan Doumbouya à nouveau..

Pour finir, la famille a interpellé les autorités pour que lumière soit faite sur ce meurtre.

« Nous demandons à la justice guinéenne de chercher. Nous demandons encore de faire régner la justice car nous n’avons besoin que de la justice pour dire la vérité rien que la vérité. Nous voulons savoir comment notre enfant a été tué et pourquoi il a été tué ».

Le présumé auteur de cet acte a été arrêté et se trouve en détention à la maison centrale de Kaloum.

 

Simone OUENDENO

 

Articles Similaires

La dépouille de Kofi Annan est arrivée au Ghana

tsegbaya

Pourquoi le SLECG version Soumah met fin à son affiliation à la structure syndicale de l’USTG ?

tsegbaya

Échauffourées à Kipé entre élèves et forces de l’ordre

tsegbaya

Kerfala Sannou Cissé pour un nouveau mandat à la tête de l’URTELGUI

tsegbaya

Présidentielle au Sénégal: voici le portrait des 5 candidats en lice

tsegbaya

« Propos ethnocentristes » : et si les mots de l’imam de Kindia étaient déformés ! (Il s’explique)

tsegbaya