Partager
Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation convoque les promoteurs des écoles privées

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation convoque les promoteurs des écoles privées

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation s’est rencontré  ce mercredi avec les fondateurs des écoles privées de Conakry. Elle a eu lieu dans la salle de conférence de l’institut national de recherche et d’action pédagogique à Donka dans la commune de Dixinn.

 

Pour Ibrahima kalil Konaté k2, son département s’est assigné un objectif, celui de rencontrer régulièrement tous les acteurs intervenant dans le système éducatif. Pour lui, les écoles privées apportent beaucoup au ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation car elles constituent la colonne vertébrale du système. Pour preuve le taux de scolarisation en 1984 à la prise du pouvoir par l’armée s’élevait à 31,58 % et en 2017 il est passé aujourd’hui à  84,5%.Ce résultat est obtenu grâce aux écoles privées qui ont amélioré et diversifié l’offre éducative dans le pays.

Par ailleurs 81% des écoles élémentaires de Conakry sont privées contre 91% au secondaire. C’est suite à ces statistiques et de leur contribution que le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a décidé de doter désormais ces écoles de manuels scolaires au même titre que celles publiques. Il a précisé qu’il n’y a pas deux écoles en guinée, mais il n’y qu’une  seule école de la république.

Après cette annonce, Ibrahima kalil Konaté k2 est revenu sur la suppression des moyennes annuelles au baccalauréat unique. Devant ces promoteurs d’écoles privées, il a indiqué que la formule en cours a été introduite en 2005 sans aucune référence aux textes qui régissent l’organisation des examens nationaux en république de guinée. Sa décision est donc conforme à ces textes, ce n’est nullement précise-t-il  une innovation, mais il a remis la loi à sa place. Et c’est dans le souci de rehausser le niveau des élèves qu’il a pris cette décision afin qu’ils soient des cadres compétents pour servir aussi bien le pays à l’interne et éventuellement le représenter ailleurs.

Au sujet des examens nationaux session 2017, le chef du département du pré universitaire indique que toutes les dispositions sont prises afin de les rendre crédibles. Et il met en garde  toute personne qui tenterait une fraude. Il déclare avoir déjà formulé une plainte contre X et cette plainte se trouve en ce moment dans les différents commissariats.

Autre point qui était à l’ordre du jour, c’est  la suspension provisoire de l’octroi des agréments aux écoles privées en location et en bail. Sur ce point le ministre indique qu’il ne signera plus des agréments pour des écoles se trouvant dans cette situation. Pour l’heure c’est seulement les fondateurs qui ont investi et construit des écoles répondant aux normes qui auront des agréments  après que toutes les vérifications aient été effectuées.

Le ministre de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation a enfin annoncé l’interdiction des internats nocturnes sur l’ensemble du territoire national. Aucun cours normal ni une révision ne doit aller au-delà de dix-huit heures.

 

Mamadou Adama Sow