18 mars 2019
Soleil FM

MIPME – troisième république, une politique industrielle réaffirmée

Guinée économie Infos

Conakry le 27 Février 2019 – Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Industrie, des Petites et Moyennes Entreprises était ce lundi face à la presse nationale. Objectif : faire l’état des lieux de son département et présenter les programmes, les acquis et les défis à relever.a

A l’entame de sa communication, le Ministre d’Etat Tibou Kamara a rappelé le contexte de cet exercice, qui consiste à partager davantage la vision et le programme de développement élaborés avec l’ensemble de nos populations, conformément à la volonté du Chef de l’Etat.

 

En effet, depuis la première République, l’Etat a instauré une politique industrielle menée par la création d’un ministère de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et d’un office chargé des PME. Cela a engendré la création d’emplois des jeunes notamment des universitaires pour participer à la transformation des produits locaux et à la commercialisation des biens et services produits. Aussi, une quarantaine d’entreprises industrielles ont vu leur implantation sur l’ensemble du territoire pour la transformation partielle des ressources naturelles (issues du monde rural) et des matériaux de construction.

 

A l’avènement de la 3ème République en 2011 -soutient le Ministre d’Etat- la politique économique libérale a été réaffirmée et le secteur privé renforcé dans sa mission de locomotive de la croissance. Les mesures économiques entreprises pour améliorer le cadre macroéconomique et l’environnement du secteur privé ont été caractérisées dans le secteur industriel et des PME par la définition des axes stratégiques et l’élaboration des documents stratégiques.

 

Dans le même cadre, la politique nationale industrielle a été bâtie et harmonisée avec la politique industrielle régionale (intégrant à la fois l’investissement, l’application des normes de qualité ainsi que la problématique de la production industrielle).

 

Toutes ces réformes de la troisième République ont permis de nombreuses réalisations, dont entre autres :

  • Elaboration et adoption du nouveau code des investissements et de ses textes d’application;
  • Élaboration et adoption de stratégies sectorielles ;
  • Promotion de nouvelles industries ;
  • Création d’un répertoire de 1 500 PME identifiées dans divers secteurs de l’économie ;
  • 19 brevets d’inventions délivrés dont deux primés en or ;
    • Labellisation du café ZIAMA, de l’ananas baronne de Friguiagbé et de Maférinyah et marque collective du riz Bora Malé dénommé « FANYI »;
    • Institutionnalisation du Prix Guinéen de la Qualité par Décret du Président de la République dont la cérémonie officielle de remise des trophées de la 1èreEdition est prévue en mai 2019.

A tout cela s’ajoute également l’amélioration du climat des affaires ayant pour conséquence l’amélioration du classement de la Guinée au Doing Business du Groupe de la Banque Mondiale, passant de 182ème en 2012 à 152ème en 2017 ; 279 entreprises admises au bénéfice du nouveau code des investissements pour une projection d’investissements de 28 000 milliards de francs guinéens et de création de 21 500 emplois.

 

Pour aborder d’autres acquis des réformes engagées par son département, Tibou Kamara parle de : la mise à disposition par l’Agence d’Assistance Intégrée aux Entreprises, sous forme de révolving, de 11 211 000 000 GNF à 560 micros entreprises pour une création de 2124 emplois de jeunes et de femmes ainsi que l’arrêt des importations de farine et des ciments; et l’exportation de produits manufacturiers (plastique, peinture…).

 

Quant aux perspectives de la troisième République, le Gouvernement va notamment promouvoir le partenariat public privé pour l’aménagement et l’exploitation des parcs industriels ainsi que le Centre Pilote de Technologies Industrielles. Ensuite, il s’agira de poursuivre le processus de labellisation en indication géographique  d’autres produits du terroir après le café ZIAMA et l’ananas baronne de Friguiagbé (Kindia) et de  Maférinyah (Forécariah); de mettre en œuvre   « le Programme National de Plateformes Multifonctionnelles » destiné  à faciliter les activités de production des femmes en milieu rural et de soutenir la mise en place de structures spécialisées dédiées à la formation et à l’amélioration de la compétitivité du secteur privé a déclaré le Ministre d’Etat.

 

La Cellule de Communication du Gouvernement.

Articles Similaires

AG de l’UFR: le parti de Sidya Touré savoure la victoire de Sakoba Kéïta, premier vice-maire de Matoto

tsegbaya

Fête du 02 octobre : la  plateforme « la voix du peuple » s’active dans les préparatifs

tsegbaya

Double attentat suicide à Gardez (Afghanistan) : le bilan fait près de 30 morts et 81 blessés

tsegbaya

Présidentielle en RDC: Joseph Kabila renonce et désigne Emmanuel Ramazani Shadary candidat

tsegbaya

La Guinée au sommet de la montagne à la quatrième édition du championnat d’Afrique des zones (TIKAZONE)

tsegbaya

Le président Alpha Condé lance les travaux de la route Guéckédou-Kondebadou long de 35 km

tsegbaya